[RSS] Twitter Youtube Page Facebook de la TC

Actualités et analyses [RSS]

Lire plus...

Newsletter

Twitter

Non, la courbe du chômage ne s’est pas inversée !

Par Gaston Lefranc (26 novembre 2016)
Tweeter Facebook

Le gouvernement crie victoire : ça y est ! la courbe du chômage s’est inversée ! Sapin, le ministre du travail, a déclaré que nous connaissions « la plus forte baisse annuelle (-2,8%) depuis mai 2008 ». Il est vrai que le nombre de chômeurs de catégorie A a baissé de 101 300 entre octobre 2015 et octobre 2016, soit une baisse de 2,8%. Mais si on prend en compte les demandeurs d’emplois en activité réduite (catégories B et C) ou en formation (catégorie D), le nombre de chômeurs a augmenté de 67 200 entre octobre 2015 et 2016.

Ces derniers mois, le nombre de chômeurs en activité réduite, et surtout le nombre de chômeurs en formation, n’ont cessé d’augmenter. C’est notamment la conséquence du plan « 500 000 formations supplémentaires » lancé en début d’année par Hollande pour bidouiller les statistiques « officielles » du chômage qui se concentrent sur les chômeurs de catégorie A. Une manipulation minable d’un président minable, qui ne fera évidemment pas baisser le chômage, mais qui ne contribuera qu’à dilapider l’argent public avec des formations bidon bricolées à la va-vite.

Depuis le début du quiquennat de Hollande, le nombre de chômeurs de catégories A+B+C+D a augmenté de 1,2 millions. C’est un échec complet, qui normalement devrait disqualifier Hollande et toute sa clique.
 

Les catégories de chômeurs inscrits à Pôle emploi

Catégorie A : demandeurs d’emploi tenus de rechercher un emploi, sans emploi

Catégorie B : demandeurs d’emploi tenus de rechercher un emploi, ayant exercé une activité réduite courte (de 78 heures ou moins dans le mois)

Catégorie C : demandeurs d’emploi tenus de rechercher un emploi, ayant exercé une activité réduite longue (de plus de 78 heures au cours du mois)

Catégorie D : demandeurs d’emploi non tenus de rechercher un emploi (en raison d’une formation, d’une maladie…) y compris les demandeurs d’emploi en contrat de sécurisation professionnelle (CSP), sans emploi

Télécharger au format pdf

Ces articles pourraient vous intéresser :

Débats

Programme de Mélenchon : un catalogue de mesures qui ne permet pas de faire face à la crise écologique

Comme le reste du programme de la France insoumise (FI), le programme écologique est basé sur de grands principes, mais sans les moyens réels de les appliquer. Mélenchon se gargarise de mots comme celui de « planification écologique ». Mais pour qu'il y ait une véritable planification, il faut que les capitalistes soient expropriés, avec les travailleurs/ses aux postes de commande. Lire la suite...

Télécharger en pdf Tweeter Facebook

Migrant-e-s

Toulouse : "Aucun être humain n’est illégal"

"Aucun être humain n'est illégal" c'est le mot d'ordre des quelques 300 manifestants qui ont défilé à Toulouse à l'appel du Collectif solidarité migrant.e.s 31. La manifestation, partie de la place Arnaud Bernard, a rejoint la préfecture de Haute-Garonne et demandé la fin du "dublinage", cette règle qui permet aux pays européens de renvoyer vers le premier d'accueil les migrant.e.s. Les slogans "c'est pas les sans papiers qu'il faut virer, c'est le capitalisme et l'état policier", "de l'air, ouvrons les frontières" ont ponctué notre marche déterminée et souligné notre solidarité sans faille face à la stratégie de division de l'Etat. Lire la suite...

Télécharger en pdf Tweeter Facebook

Nucléaire

Bure: sur tous les fronts

Le 14 août 2016, nous avons abattu le mur abject qui entourait la belle forêt où les pouvoirs publics veulent enfouir les déchets nucléaires. Nous sommes en février 2017 et le mur gît toujours au sol, tel un symbole de notre révolte. Désormais, les combattants arrivent à Bure de partout, de près et de loin. Outre les meusiens et les haut marnais, il y a des gens de toute la France mais aussi d’ailleurs… bref des êtres humains qui se moquent des frontières et qui sont là pour lutter contre la pire horreur jamais imaginée par le capitalisme: enfouir les déchets hautement radioactifs à 400 m sous terre !

Lire la suite...

Télécharger en pdf Tweeter Facebook