[RSS] Twitter Youtube Page Facebook de la TC

Actualités et analyses [RSS]

Lire plus...

Newsletter

Twitter

Pollution de l’air : au lieu d’étendre les transports gratuits, ils les limitent !

Par Julien Varlin (13 janvier 2017)
Tweeter Facebook

Le Syndicat des transports d’Île-de-France (STIF) a décidé ce mercredi de mettre fin à la pratique courante de rendre gratuits les bus, métro et trams de la RATP en cas de forts pics de pollution. C’est ce que voulait la présidente de région, Valérie Pécresse. A la place, c’est un forfait jour à tarif réduit qui sera proposé… C’est à l’opposé de ce qu’il faudrait faire pour inciter massivement les usagers et usagères à prendre les transports collectifs plutôt que la voiture : la gratuité permanente !

Les pics de pollution de l’air dans une agglomération comme l’Île-de-France sont largement dus au trafic routier1 (de un quart pour les particules PM10 à la moitié pour les PM2.5). Ces problèmes qui sont plus « visibles » (ou moins « invisibles ») parce qu’ils touchent à nos poumons, ne font que s’ajouter au problème des gaz à effet de serre (un quart dus aux transports) qui font peser une menace globale. Il n’y a pas de doute : il est nécessaire de diminuer l’utilisation de la voiture individuelle (mais également les camions que le capitalisme multiplie2).

Pécresse se plaint qu’une journée de gratuité des transports en commun coûte 4 millions d’euros. Elle espère surfer sur des sentiments réactionnaires de contribuables effrayés à l’idée de payer pour des « assistés ». On va beaucoup moins pointer du doigt les actionnaires du CAC40, ces assistés qui captent pourtant plus de 150 millions d’euros par jour3... En nous débarrassant d’eux, on pourrait étendre immédiatement le réseau, pour être bien mieux desservi.e.s sans être les un.e.s sur les autres. Nous voulons la liberté réelle de circulation pour tous.tes, au lieu d’avoir la « 3e flotte de jets privés » 4 pour une poignée !

Supprimons les tourniquets, supprimons les rentiers !

Supprimons les tickets, supprimons les PDG !


1http://www.lemonde.fr/planete/article/2014/03/17/quelle-est-la-responsabilite-de-la-voiture-dans-la-pollution-de-l-air_4384198_3244.html

2http://tendanceclaire.org/article.php?id=839

3http://www.liberation.fr/france/2017/01/10/les-actionnaires-du-cac-40-a-la-fete_1540459

4 http://www.lefigaro.fr/flash-eco/2012/03/15/97002-20120315FILWWW00465-jets-prives-la-france-3e-flotte-d-europe.php

Télécharger au format pdf

Ces articles pourraient vous intéresser :

Débats

Programme de Mélenchon : un catalogue de mesures qui ne permet pas de faire face à la crise écologique

Comme le reste du programme de la France insoumise (FI), le programme écologique est basé sur de grands principes, mais sans les moyens réels de les appliquer. Mélenchon se gargarise de mots comme celui de « planification écologique ». Mais pour qu'il y ait une véritable planification, il faut que les capitalistes soient expropriés, avec les travailleurs/ses aux postes de commande. Lire la suite...

Télécharger en pdf Tweeter Facebook

Nucléaire

Bure: sur tous les fronts

Le 14 août 2016, nous avons abattu le mur abject qui entourait la belle forêt où les pouvoirs publics veulent enfouir les déchets nucléaires. Nous sommes en février 2017 et le mur gît toujours au sol, tel un symbole de notre révolte. Désormais, les combattants arrivent à Bure de partout, de près et de loin. Outre les meusiens et les haut marnais, il y a des gens de toute la France mais aussi d’ailleurs… bref des êtres humains qui se moquent des frontières et qui sont là pour lutter contre la pire horreur jamais imaginée par le capitalisme: enfouir les déchets hautement radioactifs à 400 m sous terre !

Lire la suite...

Télécharger en pdf Tweeter Facebook

Écologie

COP ou pas COP : pourquoi notre écologie est anticapitaliste

La COP22 s’est achevée la semaine dernière à Marrakech. Baptisée « la COP de l’action » par la présidence marocaine, ce nouveau rendez-vous avait justement pour objectif de passer concrètement aux actes après les grandes déclarations de principe issues de la COP21. Malheureusement une fois encore les engagements concrets ont échoué à suivre les discours, ce qui n’est en fait qu’une habitude lassante à force de répétition sans avoir besoin de remonter bien loin dans l’histoire de ces grandes conférences internationales. Lire la suite...

Télécharger en pdf Tweeter Facebook