[RSS] Twitter Youtube Page Facebook de la TC

Actualités et analyses [RSS]

Lire plus...

Newsletter

Twitter

Macron : une créature du patronat pour imposer un programme de choc contre les travailleurs/ses

Le pdf du tract est téléchargeable ici.

Macron est une imposture. Son émergence ne tient en aucun du miracle. Elle a été minutieusement fabriquée par les cercles patronaux et leurs relais médiatiques, bien conscients du discrédit et de la faiblesse de leurs partis traditionnels : Les Républicains (LR) et PS. Il fallait donc un emballage nouveau, capable de fusionner/absorber les vieux partis autour d'un programme qui sert les intérêts des capitalistes.

Un gouvernement de combat contre les travailleurs/ses

Le premier ministre (Édouard Philippe) et le ministre de l'économie (Bruno Le Maire) sont des dirigeants de LR. Ce seront eux qui seront en première ligne pour détruire nos acquis sociaux (code du travail, assurance chômage...). Bruno Le Maire défendait un programme ultra-libéral aux primaires de la droite... qu'il se proposait (tiens donc !) de mettre en place par ordonnances. On notera également la présence du jeune sarkozyste Gérald Darmanin, qui sera chargé de s'attaquer au statut des fonctionnaires.

Muriel Pénicaud a été nommé au ministère du travail. C'est elle qui sera chargée de porter les ordonnances contre le code du travail. C'est une représentante des milieux patronaux : diplômée de l'école privée de management Insead, elle a écumé les postes de direction des ressources humaines dans les grands groupes capitalistes. Agnès Buzyn a été nommé ministre de la santé. C'est une médecin qui a payée par l'industrie pharmaceutique pour défendre ses intérêts. Ces ministres de la « société civile » sont des relais immédiats des intérêts patronaux.

Jean-Michel Blanquer a été nommé au ministère de l'éducation nationale. Homme de droite également, ancien du cabinet de De Robien à l'éducation, actuel directeur de l'Essec (école de commerce), il a écrit en 2016 un livre développant les grands axes de ce qu'il propose pour l'école. Selon lui, il faut permettre aux chefs d'établissements de recruter les profs, de les noter. Il faut orienter les enfants des catégories populaires très tôt vers des filières courtes répondant aux besoins immédiats du patronat. Les enseignants qui ont voté massivement pour Macron (à environ 40%) vont, espérons-le, commencé à comprendre l'ampleur de leur erreur.

Macron a aussi veillé à recycler quelques vieux déchets du PS pour faire adouber son programme de choc ultra-libéral par la « gauche » : Le Drian bascule de la défense aux affaires étrangères, Collomb décroche l'intérieur. Sans oublier Bayrou et sa fidèle De Sarnez qui décrochent aussi leurs maroquins. Et pour couronner le tout, Macron a réussi à se payer Hulot, véritable idiot utile d'un gouvernement de guerre contre les travailleurs/ses et pour le saccage de la nature.

Front social contre le gouvernement Macron !

Il est urgent aujourd'hui de préparer dès maintenant la mobilisation contre les projets de Macron, qui va agir vite et fort dès cet été. Des équipes syndicales combatives (InfoCom CGT, Sud Poste 92, CGT Goodyear...) ont pris l'initiative de constituer un « Front social », qui s'est manifesté dans la rue le 22 avril (autour de 2.000 manifestants) et le 8 mai (autour de 3.000 manifestants). La prochaine grande initiative du Front social aura lieu le 19 juin, avec un appel à manifester au lendemain du second tour des législatives.

Le NPA : un parti pour en finir avec le capitalisme !

Face à ce système capitaliste de plus en plus barbare, nous nous revendiquons du projet historique du mouvement ouvrier piétiné par un « parti socialiste » qui n’a de « socialiste » que le nom : nous nous battons pour le socialisme, le communisme, c’est-à-dire une société débarrassée de l’exploitation et de toutes les oppressions.

L’axe central de notre combat est la propriété collective des grands moyens de production : il faut exproprier les grands groupes capitalistes et permettre aux travailleur/ses de diriger l’économie. Il faut changer l’organisation du travail pour que chacun-e puisse s’épanouir au travail, pour produire selon nos besoins, dans un soucis écologique. Chacun-e doit pouvoir vivre de son travail, avoir un salaire à vie, qui ne doit pas dépendre du bon vouloir d’un employeur. Ce combat révolutionnaire doit se faire par l’auto-organisation à tout les étages de la société, seule à même d’instaurer une vraie démocratie, et d’éradiquer le sexisme, la LGBTphobie, l’islamophobie...

Nous avons aujourd'hui besoin de construire un parti qui défende un projet de société communiste, en rupture avec l'ordre existant, et cherche à construire les mobilisations pour défendre les intérêts de notre camp social : celui des travailleurs/ses. C'est pourquoi nous vous appelons à nous rejoindre pour construire cet outil qu'est le
NPA ainsi que le Front Social
.

Pour les législatives, le NPA sera présent dans la 10ème circonscription (qui couvre une partie du 14ème arrondissement) avec Florence Brossat, conductrice de trains à la gare d’Austerlitz et Paul Giffard-Foret, enseignant en ZEP.

Télécharger au format pdf

Ces articles pourraient vous intéresser :