[RSS] Twitter Youtube Page Facebook de la TC

Actualités et analyses [RSS]

Lire plus...

Newsletter

Twitter

Loi travail XXL : rassemblement d’opposition intersyndical à Paris

Ce mardi 27 juin 2017, de 12h à 14h30, jour de rentrée des nouveaux et nouvelles député-e-s, se sont rassemblées plusieurs centaines de personnes à l’appel d’une intersyndicale CGT-FO-Solidaires-Unef-FSU (notamment l’union régionale CGT Ile-de-France). Le mot d’ordre était de contester dès à présent la réforme du code du travail engagée par le gouvernement, de se préparer à riposter contre la loi travail XXL.

Sur l’esplanade des Invalides à Paris, des syndicalistes sont intervenu-e-s pour faire un état des lieux des différentes situations dans différents secteurs : de la part de la CGT Tati, ou la lutte a permis de sauver 1400 emplois, de la CGT énergie, de FO Santé, de FSU travail social, lest travailleurs/ses de l’hôtel Campanile Tour Eiffel qui viennent de faire une grève victorieuse, et bien d’autres encore avec notamment des portes paroles de l’UNEF, de FO, de Solidaires et de la CGT.

Des équipes syndicales étaient bien évidemment de la partie, venu essayer de se réunir pour préparer la résitance. Parmi les autres organisations, des militant-e-s du NPA étaient sur place avec notamment la présence de Philippe Poutou. On a vu aussi Nathalie Arthaud ou encore Gérard Filoche. Le Front Social était lui aussi de la partie, malheureusement sans pouvoir intervenir, et c’est bien regrettable !

Quelques nouveaux et nouvelles député-e-s du PCF et de la France Insoumises sont aussi venu-e-s de l’Assemblée, avec l’aimant à caméras Jean-Luc Mélenchon, Pirre Laurent, Alexis Corbières, François Ruffin, etc.

Le discours global de ce rassemblement, s’il va dans le bon sens, avec l’explication de ce qui nous attend, avec l’importance de la lutte interprofessionnelle, avec la nécessité de préparer la résistance, manque de radicalité, et de perspectives de victoire. Il n’y a pas eu de critique du dialogue social : les confédérations syndicales s’embourbent dans des discussions avec le gouvernement alors que la seule solution pour ne pas perde est la lutte, et c’est bien cela qu’il faut construire. Il n’y a pas eu mention du Front Social non plus. La date posée par la CGT est maintenant le 12 septembre. La CGT appelle à une journée de mobilisation et de grève dans toute la France mais il n’y a pas de plan de mobilisation qui se dessine, pas de perspective de bloquer l’économie par non pas une journée de grève, mais bien une grève générale reconductible seule à même de faire reculer le gouvernement.

Cette date étant actée, il faut maintenant la construire pour en faire une réussite. Il faut aussi construire le Front Social pour que cet outil puisse peser sur les directions syndicales pour qu’elles refusent le dialogue social et se mettent en ordre de bataille pour imposer une défaite à ce gouvernement qui est bien décider à détruire tous nos acquis sociaux pour toujours plus engraisser les capitalistes.

Télécharger au format pdf

Ces articles pourraient vous intéresser :

Bulletin de discussion du NPA

Travailler au développement qualitatif et quantitatif des luttes

La baisse d'intensité de la lutte de classe du côté des travailleurs-euses et la chute des régimes "socialistes" ont favorisé le développement de stratégies politiques réformistes et réciproquement.

Avec les victoires du capitalisme ces dernières années, la destruction des liens sociaux s'est développée. Les idées réactionnaires prospèrent sur cette division pour proposer des modèles sous tendus par l'existence d'un ordre naturel des choses avec ses dominants et ses dominés (entre décideurs et exécutants, entre "civilisations", entre hommes et femmes, entre sexualités...).

Lire la suite...

Télécharger en pdf Tweeter Facebook