[RSS] Twitter Youtube Page Facebook de la TC

Actualités et analyses [RSS]

Lire plus...

Newsletter

Twitter

Tract de soutien aux réfugié.e.s en Côte d’Or

Par Nastrit Daul ( 9 novembre 2015)
Tweeter Facebook

Ce tract a été diffusé par de soutien diffusé lors d'un rassemblement de soutien à des réfugié∙e∙s accueillis à Pouilly-en-Auxois (Côte d'Or) le 7 novembre.

Un groupe d'extrême droite impulsé par le Parti de la France avait notamment tenté de mobiliser contre, mais ont finalement dû rester à l'écart.

Le rassemblement a réuni environ 120-150 personnes, avec une forte présence policière (plus d'une centaine). La tonalité était essentiellement "citoyenne", mais des forces d'extrême gauche étaient également présentes, comme la CNT et la Tendance CLAIRE du du NPA, essayant de faire entendre un message solidaire et anticapitaliste.

La mobilisation doit s’accentuer, solidarité avec tou-te-s les migrant-e-s

Après l'agitation suscitée par l'annonce d'un rassemblement fasciste contre les réfugiés politiques installés à Pouilly, la nécessité de montrer notre soutien aux migrants victimes des guerres impérialistes et des politiques liberticides est indispensable !

Désastre des guerres impérialistes

Fuyant les violences de leurs régimes, souvent orchestrées par les gouvernements européens eux-mêmes pour leurs intérêts économiques, des dizaines de milliers de femmes, d’hommes, d’enfants, se pressent aux frontières de la Slovénie ou de la Serbie, alors que d’autres, tout aussi nombreux, continuent d’arriver par la mer sur les côtes de Grèce ou d’Italie.

C’est parce qu’ils n’ont plus d’espoir de pouvoir vivre un jour dans leur pays en paix que plusieurs centaines de milliers de Syriens, mais aussi d’Erythréens, d’Afghans ou encore d'Irakiens endurent les dangers et les souffrances de ces migrations, se confrontant à leur arrivée en Europe au racisme des gouvernements et des militants d’extrême droite!

Hollande, Merkel & co… Toujours plus hypocrites et plus guerriers !

Les gouvernements Hollande, Merkel & co essaient de faire croire qu’ils sont les meilleurs amis des réfugiés… Pourtant ce sont ces mêmes gouvernements qui ont défendu la fermeture des frontières, qui ont exploité les ressources des pays du Moyen-Orient et d’Afrique semant ainsi la misère dans ces pays… Leur solution, c’est la mise en place d’une politique de quotas, c’est à dire une immigration choisie qui cache derrière une volonté de sélectionner les réfugiés qui pourraient être un avantage pour l’économie ; les autres seront laissés sur le carreau.

De l’autre côté, ces mêmes gouvernements et les médias en appellent souvent à la charité individuelle : « Seriez –vous prêt à accueillir un migrant chez vous ? ». La réponse est simple: pour l’accueil il existe des moyens collectifs afin de trouver des solutions. En France, l’État possède des millions de m² qui sont inutilisés et totalement vides alors que cela permettrait d’accueillir largement plus que les 24 000 réfugiés, proposé par la Commission européenne, et tous ceux qui n’ont pas de logement : la preuve en est ici même, à Pouilly, ou l'ancienne gendarmerie à été réhabilitée en centre d’accueil !

L’impérialisme et le capitalisme responsables : mobilisons-nous !

Il s'agit pour nous tou-te-s d'aider les réfugiés non pas à se maintenir dans la précarité, mais à pouvoir vivre dignement, en toute liberté.

Il s'agit pour nous tou-te-s de faire face à l’extrême droite qui réussi à s'installer progressivement dans les campagnes, en diffusant des messages confus, discriminants, racistes.

Il s'agit pour nous tou-te-s de prendre conscience de la gravité de la situation : les gouvernements bourgeois au pouvoir ne sont jamais venus en aide aux classes victimes du capitalisme, qu'il s'agisse de migrant-e-s, de travailleurs, de chômeurs, de précaires.

Pour une mobilisation solidaire et anticapitaliste

  • Liberté de circulation et d’installation avec un logement décent pour tou-te-s !

  • Contre l’impérialisme, solidarité internationale des exploité-e-s et des opprimé-e-s !

  • Pour une Europe des travailleurs et des peuples, débarrassée des frontières et du capitalisme !

Télécharger au format pdf odt

Ces articles pourraient vous intéresser :

Migrant-e-s

Toulouse : "Aucun être humain n’est illégal"

"Aucun être humain n'est illégal" c'est le mot d'ordre des quelques 300 manifestants qui ont défilé à Toulouse à l'appel du Collectif solidarité migrant.e.s 31. La manifestation, partie de la place Arnaud Bernard, a rejoint la préfecture de Haute-Garonne et demandé la fin du "dublinage", cette règle qui permet aux pays européens de renvoyer vers le premier d'accueil les migrant.e.s. Les slogans "c'est pas les sans papiers qu'il faut virer, c'est le capitalisme et l'état policier", "de l'air, ouvrons les frontières" ont ponctué notre marche déterminée et souligné notre solidarité sans faille face à la stratégie de division de l'Etat. Lire la suite...

Télécharger en pdf Tweeter Facebook

Édito

De Calais à Stalingrad, de Beaumont-sur-Oise en Paca : le tour de France du racisme et de l’impunité

Indignation, dégoût et mépris. Voilà ce que l'on peut retenir de cette semaine pendant laquelle le gouvernement de « monsieur 4% » continue sa sale besogne. Face a la surenchère sécuritaire étalée lors des primaires de la droite, les copinages FN-LR anti-migrants ou encore la continuation des manifs de flics réclamant toujours un permis de tuer (malgré une nouvel assassinat), l’État s'est inscrit dans la continuité de sa politique sécuritaire, évacuant le campement de Stalingrad après avoir détruit la « jungle » de Calais. Lire la suite...

Télécharger en pdf Tweeter Facebook

Edito

CETA, Calais: le capitalisme signifie liberté de circulation pour les capitaux, pas pour les migrant-e-s

Sans la Wallonie, le CETA (traité de libre-échange entre l'Union européenne et le Canada) serait passé dans la discrétion médiatique comme une lettre à la poste. La philosophie de ce traité est la même que tous les traités précédents : libérer les entraves à la libre circulation des marchandises et des capitaux afin d'exercer une pression maximale sur les droits sociaux et les salaires des travailleurs/ses. Ces traités sont une arme de destruction massive des acquis sociaux, et les négociations sont menées directement au niveau de l'UE (pour plus d'efficacité et de discrétion...) avec la complicité des gouvernements nationaux.

Lire la suite...

Télécharger en pdf Tweeter Facebook

Jungle de Calais

Retour et réflexions sur la journée du 1er octobre : des frontières à l’intérieur

La décision était tombée le 29 et confirmée le 30 septembre : manifester à Calais serait interdit, sous prétexte de troubles à l’ordre public. En d’autres termes, interdiction de soutenir les migrant.e.s qui ont fuit les zones de guerre, interdiction de rencontrer celles et ceux qui aspirent simplement à vivre dignement hors d’un camp, interdiction de rendre visible la jungle et ses occupant.e.s. Le gouvernement, les différents chefs de partis, l’Etat raciste et policier ont fait leur travail : le problème de la jungle, c’est ses habitant.e.s. Pour y remédier, il faut expulser, déloger, menacer, contraindre, réprimer. De même, il faut dissuader quiconque souhaite s’y investir, aider, intervenir, manifester. Il est interdit de faire preuve de solidarité. Lire la suite...

Télécharger en pdf Tweeter Facebook