[RSS] Twitter Youtube Page Facebook de la TC

Actualités et analyses [RSS]

Lire plus...

Newsletter

Twitter

Articles "théorie"

Il y a 47 articles correspondant au mot-clé "théorie"

Débats

10 thèses sur la religion et contre l’islamophobie

1) Le besoin de croyances existe depuis les débuts de l’humanité, avant les religions instituées.
2) Les religions en tant qu’institutions et idéologies sont des produits sociaux et historiques œuvrant à la reproduction de l'ordre social.
3) « La religion est à la fois expression de la misère et protestation contre cette misère »
4) Notre priorité est de mener la guerre contre le capital, non de déclarer la guerre aux croyances.
5) Dans les pays dominés, la montée de courants politiques se revendiquant de l'islam exprime souvent une réaction à l’hégémonie coloniale.
6) Dans les pays impérialistes comme la France, la montée de l'islam se situe dans un contexte de crise du mouvement ouvrier, qui s'est révélé incapable d'intégrer les revendications des populations non blanches à son combat.
7) L'islam est aussi, de fait, la religion des prolétaires les plus opprimé·e·s, issus de la colonisation française et du pillage des pays dominés, victimes de la surexploitation, du racisme et de discriminations de toutes sortes.
8) Les femmes voilées ont toute leur place dans les organisations ouvrières et féministes.
9) Nous sommes en première ligne pour lutter contre l'islamophobie d'État et l’instrumentalisation du féminisme.
10) Des actions et des campagnes communes de nature démocratique ou anti-impérialiste, sont possibles avec des organisations se revendiquant de l'islam. Lire la suite...

Télécharger en pdf Tweeter Facebook

Capitalisme

Mondialisation et protectionnisme

Le paradigme du libre-échange domine depuis maintenant plus de 30 ans. Des décennies pendant lesquelles les inégalités se sont aggravées entre pays et entre classes, et où la condition ouvrière a subi une précarisation sans précédent, accélérée depuis la crise de 2008. Il est assez logique que des courants politiques émergent et critiquent cette forme dominante du capitalisme. Cela nous oblige à apporter des réponses sérieuses dans le débat protectionnisme / libre-échange. Cette première contribution vise à retracer l’historique du rapport entre capitalisme, mondialisation et protectionnisme, et les perspectives actuelles. D’autres suivront, pour proposer un positionnement communiste révolutionnaire sur ces questions. Lire la suite...

Télécharger en pdf Tweeter Facebook

Débats

Le populisme contre l’élite ?

Les grands patrons, les politiciens et les médias dominants parlent de plus en plus de “populisme” pour jeter l’anathème sur tout ce qui leur semble “dangereux pour la démocratie”, “irrationnel”, “démagogique”, etc. Le terme est utilisé pour Trump comme pour Sanders, pour Le Pen comme pour Mélenchon, pour toutes celles et ceux qui ont voté Brexit, etc. Bref, pour discréditer en bloc toute idée d’alternative au capitalisme libéral.

Mais dans divers milieux qui se font taxer de “populisme”, y compris de “gauche radicale”, il existe une tentation de reprendre à son compte, en positif, le label de “populisme”. Pourtant, si le terme est flou quand il sert d’insulte, il ne devient pas soudainement “clair” quand il est revendiqué, même par des camarades… Lire la suite...

Télécharger en pdf Tweeter Facebook

Economie

Quelle alternative économique au capitalisme ?

Support de présentation pour un atelier de l'université d'été du NPA

Télécharger en pdf Tweeter Facebook

Stratégie révolutionnaire

La barrière idéologique

Notre quotidien est saturé de cette idéologie au service des puissants, qui martèle dans les esprits qu’une économie sans entrepreneurs privés est impossible, que le libéralisme entraîne la croissance, et donc plus de richesses à partager... Il est donc impératif, pour l’extrême gauche, de porter un discours qui réveille l’imaginaire social et politique, qui batte en brèche l’idéologie capitaliste, qui ouvre de nouveaux horizons de pensée. Lire la suite...

Télécharger en pdf Tweeter Facebook

Matérialisme

Dirty Biology, Jared Diamond… pour ou contre l’écologie historique ?

Il n’y a pas que les marxistes qui s’intéressent à l’interprétation de l’histoire complexe de l’humanité. Lorsque d’autres approches tentent de s’inscrire dans une démarche scientifique, nous devons y être attentive-f-s. Un courant de pensée relativement récent fait parler de lui, surtout dans le monde anglo-saxon : « l’écologie historique ». C’est-à-dire l’étude de la façon dont l’environnement influe sur l’histoire humaine, et comment celle-ci agit en retour sur le premier. Lire la suite...

Télécharger en pdf Tweeter Facebook

Retour sur la « théorie classique » de l’impérialisme

Les marxistes se revendiquent généralement de la théorie de l’impérialisme élaborée par Lénine au début du 20ème siècle. Celle-ci reste considérée comme une boussole héritée de celles et ceux qui ont résisté au chauvinisme en refusant « l’Union sacrée » de 1914 et en se plaçant clairement du côté des peuples opprimés. Mais les positionnements anti-impérialistes ont aussi été par la suite une des principales sources de clivages entre révolutionnaires. Les transformations qu’a connues le monde imposent de vérifier la validité de notre « théorie classique ». Nous proposons tout d’abord de l’exposer synthétiquement, mais avec ses nuances. Lire la suite...

Télécharger en pdf Tweeter Facebook

Économie

Les analyses stimulantes de Bernard Friot... et leurs limites

Friot pense un au-delà du capitalisme à partir de ce qui subvertit déjà aujourd'hui la logique de valorisation du capital. Cela répond à une aspiration profonde de tous ceux qui se battent au quotidien contre l'emprise du capital sur nos vies : la nécessaire défense d'un projet politique alternatif doit s'ancrer dans la réalité pour pouvoir être approprié par le plus grand nombre. Mais Friot reste en proie à des illusions gradualistes et réformistes. Lire la suite...

Télécharger en pdf Tweeter Facebook

Économie

Remise en cause de quelques idées reçues sur l’évolution des salaires et des profits depuis 1949

Dans le milieu de la «gauche radicale», et même largement au-delà, des « constats » aujourd’hui largement partagés sont rarement remis en question :
• la part des salaires dans la «valeur ajoutée» est plus basse que jamais, environ 10 points en dessous de ce qu’elle était lors des «Trente Glorieuses»
• la forte remontée des profits n’aurait pas accru l’investissement, mais aurait été captée par la «finance»

Ces «constats» sont souvent énoncés à l’appui d’une explication «sous-consommationniste» de la crise. Ce serait le partage de plus en plus inégal de la «valeur ajoutée», le niveau historiquement bas des salaires, qui serait la cause fondamentale de la crise. Lire la suite...

Télécharger en pdf Tweeter Facebook

Économie

Le contre-rapport d’Attac et de la fondation Copernic sur la compétitivité : inconsistance de l’antilibéralisme

Les organisations antilibérales Attac et Copernic (A&C) ont publié début novembre un contre-rapport intitulé « Pour en finir avec la compétitivité ». Répondre aux argumentaires patronaux est une nécessité. Mais nous ne partageons pas l’analyse et les prescriptions de la médecine antilibérale qui fait miroiter la possibilité d’une autre politique sans rupture avec le capitalisme. Ce contre-rapport illustre la nécessité, pour nous anticapitalistes, de développer nos propres analyses (sur la base du marxisme) pour appuyer notre projet politique. Lire la suite...

Télécharger en pdf Tweeter Facebook

Économie

Aucune politique monétaire ne peut nous sortir de la crise !

Un débat agite particulièrement les économistes bourgeois ce mois-ci : quelle politique monétaire faut-il mener pour favoriser le retour de la fameuse « croissance » ? Tout le monde y va de son commentaire sur ce que devrait faire la BCE et la Réserve fédérale (« Fed »), comme si ces dernières pouvaient avoir la solution miracle à la crise. En fait, les politiques monétaires ne peuvent pas nous sortir de la crise, qui est une crise de suraccumulation du capital et nécessite donc une immense destruction de capital (et d'emplois) pour que le système puisse se revigorer.
Lire la suite...

Télécharger en pdf Tweeter Facebook

Théorie

Les révolutionnaires et les syndicats

Les syndicats, tels qu’ils apparaissent au 19e siècle, sont une réponse organisée à l’exploitation capitaliste. Les prolétaires prennent conscience, par leur expérience concrète, qu’ils ne peuvent défendre la valeur de la force de travail, résister à l’augmentation de la journée de travail, a fortiori se battre pour sa limitation, sans s’organiser collectivement de façon durable et à l’échelle nationale. Cependant, fonctionnant par là même comme cadres d’organisation et écoles de formation pour la lutte des classes et la discussion politique, les syndicats sont devenus de plus en plus dangereux pour l’ordre capitaliste lui-même. Lire la suite...

Télécharger en pdf Tweeter Facebook

Tribune libre féministe

Travailleur/ses du sexe, femmes voilées:Enjeux et débats au sein du féminisme actuel

Ce topo découle d’un constat : le débat sur la pénalisation du client a créé au sein du NPA, mais aussi de l’ensemble du mouvement féministe des tensions similaires à celles apparues autour de la question du port du foulard par les musulmanes. De façon a priori inattendue, ces deux clivages se recoupent souvent au niveau des positions prises par les militantEs. Lire la suite...

Télécharger en pdf Tweeter Facebook

Théorie

Du logiciel libre au communisme

Avec les prodigieuses innovations technologiques des dernières décennies, les logiciels sont devenus des objets du quotidien. Ils sont également devenus un marché juteux, qui a permis notamment l'essor de Microsoft, dont le PDG (Bill Gates) fut de 1996 à 2007 l'homme le plus riche du monde. Cette multinationale a cristallisé contre elle beaucoup d'oppositions ouvertes ou larvées, et illustre le caractère réactionnaire du capitalisme dans le champ de la production intellectuelle. Par ailleurs, un des mouvements les plus féconds contre le brevetage est celui des logiciels libres. Que peut-on en dire d'un point de vue communiste révolutionnaire ? Lire la suite...

Télécharger en pdf Tweeter Facebook

Crise économique

Les plans d’austérité aggravent-ils les déficits publics et nuisent-ils à l’accumulation du capital?

À « gauche », et malheureusement également au sein de notre parti, on entend si souvent le même refrain, qu'on le considère désormais comme une évidence : les plans d'austérité portent la récession et l'aggravation des déficits publics comme la nuée porte l'orage. Pourtant, derrière ces quelques mots, se concentre une analyse erronée de la crise, qui peut alimenter les illusions des masses en des politiques de réforme du capitalisme, comme celle propagée avec habileté par le Front de Gauche, au lieu de les aider à comprendre à partir de leur propre expérience que leurs revendications, même élémentaires (comme la hausse générale des salaires de 300 € pour tous, un revenu minimum à 1600 € net, etc), ne peut être satisfaite sans en finir avec le capitalisme et les institutions à son service. D'où l'importance d'en discuter en profondeur. Lire la suite...

Télécharger en pdf Tweeter Facebook

Coopératives ouvrières et conquête du pouvoir politique selon l’Adresse de la Première Internationale

La dernière période a vu réapparaître une tendance à la gestion d’entreprises par les travailleurs eux-mêmes, sous la forme d’un début de contrôle ouvrier à Philips EGP Dreux. Cela concentre des problèmes politiques si fondamentaux que Marx avait jugé nécessaire de leur consacrer le cœur de l’Adresse inaugurale de la Première Internationale Ouvrière ou Association Internationale des Travailleurs (A.I.T), fondée le 28 septembre 1864 à Londres. Il est important de relire cette pages (extraite de l’Adresse) pour s’en servir afin élaborer aujourd’hui une politique révolutionnaire face à ce phénomène. Lire la suite...

Télécharger en pdf Tweeter Facebook

Deux discours de Rosa Luxembourg contre le réformisme (1898)

Pour contribuer à la discussion sur le programme que nous voulons, notamment à l’indispensable délimitation entre réformistes et révolutionnaires, nous avons jugé utile de publier ici deux brefs discours de la grande dirigeante et théoricienne marxiste Rosa Luxembourg (1871-1914). Prononcés lors du congrès de Stuttgart du Parti social-démocrate allemand (SPD) les 3 et 4 octobre 1898, ils constituent sa contribution au débat en défense du programme et de la stratégie révolutionnaires, au moment où une partie du parti social-démocrate allemand, sous la direction d’Édouard Bernstein, cherchait à mettre en cause le marxisme (position dite « révisionniste ») au profit d’une orientation ouvertement réformiste… Lire la suite...

Télécharger en pdf Tweeter Facebook

L’art et la révolution selon Léon Trotsky

Trotsky était un grand amateur de littérature et, tout au long de sa vie, il a écrit une multitude d’articles, de critiques, d’essais sur cette question et sur l’art en général. Pourquoi ? Parce qu’il pensait que l’art est une des plus hautes expressions d’une société, mais aussi des différentes tendances contradictoires qui la traversent, reflétant des intérêts opposés, des dynamiques sociales et historiques divergentes... Lire la suite...

Télécharger en pdf Tweeter Facebook