[RSS] Twitter Youtube Page Facebook de la TC

Actualités et analyses [RSS]

Lire plus...

Newsletter

Twitter

Port de Nantes Saint-Nazaire: la CGT appelle tous les personnels à la grève

lutte-de-classe

Brève publiée le 9 octobre 2014

Tweeter Facebook

Les brèves publiées dans cette rubrique « Informations et analyses » le sont à titre d'information et n'engagent pas la Tendance CLAIRE.

http://communismeouvrier.wordpress.com/2014/10/09/port-de-nantes-saint-nazaire-la-cgt-appelle-tous-les-personnels-a-la-greve/

Wk-TL, 9 octobre 2014 :

La CGT appelle le personnel portuaire, manutentionnaire et docker à la grève, le 10 octobre, sur le port de Nantes Saint-Nazaire. Elle dénonce le manque d’investissements dans les installations et la pression sur l’emploi.

À quelques semaines de la signature des contrats État-régions 2015-2020 et d’un nouveau plan stratégique du port de Nantes Saint-Nazaire, le syndicat général CGT du port appelle à la grève le 10 octobre à partir de 0h, et à une assemblée générale à 8h30.

Le mécontentement se fixe sur le bassin de Saint-Nazaire. "Le pont-levant du Pertuis est en vrac depuis un mois. Les départs en retraite n’y sont pas remplacés", dénonce la CGT.

Un manque de financement des installations

Mais elle met en cause, de façon générale, l’insuffisante maintenance des installations, faute de financement pour les missions régaliennes de l’État.

"Pour pallier ce manque de budget, la variable d’ajustement, c’est la réduction de la masse salariale", ajoute-t-elle.

Le directeur du port mis en cause

Dans le communiqué annonçant cette grève, elle met très directement en cause Jean-Pierre Chalus, le directeur du port. "Vous êtes le premier à avoir su créer les conditions pour mécontenter tous les travailleurs portuaires !"

Le port, de son côté, explique qu’il y a eu un accord avec la CGT, sur une réduction des effectifs au dragage, suite à la baisse de 20% de son budget et à l’organisation d’une bordée de moins mais qu’il y a "stabilité globale de ses effectifs" au port.

Quant aux investissements, il en est prévu, dans ce qui a fuité sur le prochain contrat État-Région ainsi que dans le projet stratégique actuellement en discussion. "De l’argent destinés aux entreprises privées comme Alstom dans les énergies marines renouvelables mais rien pour conforter les infrastructures et les emplois portuaires", estime la CGT.