[RSS] Twitter Youtube Page Facebook de la TC

Actualités et analyses [RSS]

Lire plus...

Newsletter

Twitter

Royal Monceau - Les salariés et leurs soutiens bravent l’interdit de manifester

lutte-de-classe

Brève publiée le 16 octobre 2014

Tweeter Facebook

Les brèves publiées dans cette rubrique « Informations et analyses » le sont à titre d'information et n'engagent pas la Tendance CLAIRE.

« Royal Monceau, tu vas lâcher le morceau ! » ont scandé hier les manifestants, bravant l’interdiction de la préfecture de se rassembler devant le palace, avenue Hoche, à Paris

« Royal Monceau, tu vas lâcher le morceau ! » ont scandé hier les manifestants, bravant l’interdiction de la préfecture de se rassembler devant le palace, avenue Hoche, à Paris, à l’appel de la CGT, en soutien aux femmes de chambre, aux équipiers et aux cuisiniers de l’hôtel en grève depuis le 2 octobre pour 300 euros brut d’augmentation et l’amélioration des conditions de travail. Un interdit historique, a condamné la CGT, tout comme les conseillers PCF de Paris, qui dénoncent une décision qui « s’oppose au droit fondamental de manifester », selon le président de leur groupe, Nicolas Bonnet-Oulaldj. Au treizième jour de conflit, la direction a fait quelques concessions sur des primes, mais le blocage reste total sur l’augmentation des salaires, explique Didier Del Rey, de la CGT commerce de Paris. « Sans votre travail, ce bâtiment n’est rien », a lancé Danielle Simonnet (PG), quand Olivier Besancenot (NPA) a salué la « dignité » de la lutte des salariés. F. D.