[RSS] Twitter Youtube Page Facebook de la TC

Actualités et analyses [RSS]

Lire plus...

Newsletter

Twitter

Colère chez Delhaize: la plupart des magasins fermés ce vendredi

lutte-de-classe

Brève publiée le 16 octobre 2014

Tweeter Facebook

Les brèves publiées dans cette rubrique « Informations et analyses » le sont à titre d'information et n'engagent pas la Tendance CLAIRE.

http://communismeouvrier.wordpress.com/2014/10/16/colere-chez-delhaize-la-plupart-des-magasins-fermes-ce-vendredi/

RTL, 16 octobre 2014 :

La plupart des magasins Delhaize seront fermés ce vendredi. Suite à la volonté de la direction de revoir les salaires du personnel à la baisse, le conflit social a repris de plus belle au sein de l’entreprise. Ce jeudi, un mouvement de grève a déjà paralysé les dépôts du groupe.

Des « dizaines » de magasins Delhaize seront en grève ce vendredi en Wallonie, à Bruxelles et en Flandre, tout comme vraisemblablement les dépôts du groupe de distribution à Ninove, Zellik et Molenbeek, ont annoncé les syndicats à l’issue d’assemblées d’information du personnel. Plusieurs magasins, principalement en région liégeoise, sont déjà restés fermés ce jeudi. »Ce vendredi, c’est la grande majorité des 138 magasins Delhaize « intégrés » qui resteront fermés », annonce Myriam Delmée (Setca). Et pour samedi, la décision définitive n’a pas encore été prise, mais le mouvement devrait continuer.

Ces actions viennent en réponse à la volonté affichée par la direction du groupe de réaliser des économies sur les salaires des travailleurs en plus des 2.500 suppressions d’emploi et de la fermeture de 14 magasins en gestion propre prévues dans le plan de transformation annoncé en juin.

« C’est scandaleux »

Les syndicats ont ainsi appris, mercredi en conseil d’entreprise, que la direction prévoyait une diminution des salaires de 90 euros brut par mois, un gel des annales barémiques et leur limitation dans le temps ainsi qu’une suppression de primes dont bénéficie le personnel. Des projets aussitôt qualifiés par le front commun syndical de « véritable déclaration de guerre ».

« Il y a une volonté des travailleurs de Delhaize de donner un signal clair », explique Delphine Latawiec, de la CNE. « Vouloir enlever du salaire aux travailleurs alors que l’entreprise n’est pas en difficulté, c’est scandaleux », ajoute la responsable syndicale, qui évoque une « ligne infranchissable » dans le cadre des discussions sur le plan de restructuration.

Un mouvement de grève lancé ce matin

Ce jeudi matin déjà, les centres logistiques du groupe à Zellik et Ninove avaient été bloqués et une dizaine de magasins, principalement en région liégeoise et à Bruxelles, étaient restés fermés en guise de protestation contre les efforts demandés sur la rémunération du personnel.