[RSS] Twitter Youtube Page Facebook de la TC

Actualités et analyses [RSS]

Lire plus...

Newsletter

Twitter

Lycée de Clamart : grève reconductible à la rentrée

éducation lutte-de-classe

Brève publiée le 17 décembre 2011

Tweeter Facebook

Les brèves publiées dans cette rubrique « Informations et analyses » le sont à titre d'information et n'engagent pas la Tendance CLAIRE.

Les enseignant-e-s du lycée Jacques-Monod de Clamart ont décidé une grève reconductible dès la rentrée.

Nous avons en effet appris lundi dernier la décision du recteur de fermer toute la filière STG du lycée, soit quatre classes.

Après une première AG mardi de 50 collègues (sur 90, soit presque tou-te-s les présent-e-s à ce moment-là) mardi, la décision de la grève a été prise par une nouvelle AG jeudi, avant le départ pour la manif. Une mobilisation sans précédent depuis des années dans ce bon lycée plutôt calme d'habitude.

INFORMATION A TOUS LES COLLEGUES SUITE A L'AG DU 13 DECEMBRE

COMMUNIQUE DE PRESSE DU 14 DECEMBRE

COMPTE RENDU DE L'AG DU 15 DECEMBRE

LETTRE AUX PARENTS D'ELEVES DU 16 DECEMBRE

De plus, les trois associations de parents nous soutiennent (y compris la PEEP) et nous avons convoqué une réunion avec les parents le mardi 3 janvier à 18h pour les associer largement à la mobilisation.

De leur côté, les élèves ont immédiatement réagi avec une pétition qui a recueilli 400 signatures en deux jours et surtout un premier blocage du lycée hier matin, efficace.

Enfin, le sénateur-maire PS de Clamart a écrit au recteur pour dire son incompréhension.

Le rectorat nous a accordés une audience dès hier après-midi, mais a évidemment campé sur ses positions (cf. CR de la réunion ci-dessous par une collègue).

Il y a 28 suppressions de classes STG dans l'académie de Versaillez, des dizaines d'autres en RP, des centaines au niveau national : c'est une véritable saignée !

Ce serait bien que les collègues des établissements concernés se signalent pour que nous puissions cumuler nos forces dès la rentrée.

--------------------------------

Bonsoir,

Voici les nouvelles de Versailles que je transmets à tous ceux dont j'ai l'adresse mail.

Vous pouvez faire suivre.

Comme prévu, nous avons été reçus au rectorat cet après-midi, par la déléguée à l'enseignement technologique auprès du Recteur ainsi que par l'inspecteur académique-adjoint en charge du bassin de Vanves.

Nous étions porteurs de lettres du Maire de Clamart, ainsi que des 3 associations de parents d'élèves. Nous avons rappelé également l'engagement des élèves.

Nous avons tout d'abord demandé des explications sur les raisons de la suppression des STG à Monod :

Le rectorat reconnaît que cela ne s'inscrit pas dans les termes de la circulaire rectorale : suppression des sections à faible effectif dans les lycées ne proposant qu'une option.

Cette décision aurait été prise pour limiter nos effectifs aux capacités de nos locaux (problèmes de sécurité) et pour faire face à l'afflux de plus en plus important d'élèves dans les communes de Clamart et de Châtillon en implantant une 14ème seconde.

Nous nous sommes étonnés de cette préoccupation soudaine pour la sécurité après des années de fonctionnement en sureffectif, malgré les mises en garde répétées des élus au CA !

Nous avons ensuite fait valoir nos arguments pour le maintien de la filière STG au lycée et démontré que cette délocalisation n'aurait pas l'effet escompté sur les effectifs, sinon à très court terme. Le travail mené depuis l'an dernier par l'IA et les mairies sur la carte scolaire a été rappelé. Ainsi que le projet pédagogique visant à conduire à la réussite tout nos élèves, la nécessité d'une mixité sociale ...

Tout en reconnaissant la qualité du travail et de l'investissement de l'équipe pédagogique en STG, le rectorat a campé sur ses positions, non sans nous avoir d'abord fait remarquer qu'il était indigne de prétendre lier l'orientation avec l'origine sociale des élèves, ou avec leur collège d'origine.

On nous enjoint de travailler dans une dynamique de bassin au lieu de raisonner à l'échelle de l'établissement.

Le choix du développement de la série STG à Mounier nous a été présenté comme en lien avec la présence des BTS correspondant dans ce lycée.

Nous avons rappelé la suppression de nos flières de BTS, la préférence donnée à Michelet pour la création de la prépa spécifique STG au moment même où leur STG était supprimée, le refus opposé à toutes les demandes d'options que nous avons formulées, la faiblesse récurrente de notre DHG ... Les représentants du recteur ont feint l'étonnement (des BTS supprimés ? une prépa créée à Michelet ? quand ?) et ont déclaré qu'ils serait attentifs à notre DHG. Carole a bien précisé qu'il ne s'agissait pas ici de marchander les STG contre l'octroi de quelques heures supplémentaires !

Nous avons présenté les modalités de notre action à la rentrée, notre détermination et celle des élèves.

Pour finir, nous avons demandé pourquoi sa classe de STG avait été restituée à Lakanal. On nous a donné l'explication de la section sport étude Rugby. Carole a fait valoir que cela ne concernait que 4 élèves par année, ce qui nourrissait un légitime sentiment d'injustice. Pour seule réponse, on nous a indiqué que cette décision ne serait pas définitive (?)

Pas d'avancée après cette entrevue. Rapport doit être fait au Recteur qui statuera pour la commission paritaire du 5 janvier.

Notre action du mardi 3 est donc maintenue.

Que cela ne vous empêche pas de passer d'excellentes fêtes de fin d'année. Bonnes vacances

C.