[RSS] Twitter Youtube Page Facebook de la TC

Actualités et analyses [RSS]

Lire plus...

Newsletter

Twitter

Leroy-Somer : les grévistes restent mobilisés à Angoulême

lutte-de-classe

Brève publiée le 5 janvier 2015

Tweeter Facebook

Les brèves publiées dans cette rubrique « Informations et analyses » le sont à titre d'information et n'engagent pas la Tendance CLAIRE.

https://communismeouvrier.wordpress.com/2015/01/05/leroy-somer-les-grevistes-restent-mobilises-a-angouleme/

France Bleue, 5 janvier 2015 :

Le site de Rabion, et la fonderie sont débloqués depuis mercredi dernier suite à un recours de la direction, mais le personnel a reconduit le mouvement lors d’une AG.

Lero

Pas question de baisser les bras, précise la CGT. L’activité a de l’entreprise a été ralentie en raison des vacances. L’emsemble des salariés reprennent le travail ce matin.

Mercredi, doit se tenir la négociation annuelle obligatoire entre la direction et les syndicats.

Une rencontre dont la CGT n’attend pas grand-chose. C’est pourquoi elle a décidé samedi soir de prolonger la grève.

Un tract a été rédigé hier, pour diffusion ce matin aux entrées du site.

« On respecte la décision de justice » précisent les grévistes. Pas question de bloquer l’entreprise.

Débloquer le site, c’est fait, mais la CGT le rappelle : toutes les demandes de la direction n’ont pas été entendues par le tribunal.

La grève, en tant que telle, est bien légale.

Après le réveillon passé sur place, les salariés grévistes ne comptent pas lacher l’affaire. Dimanche les quelques salariés qui tenaient le piquet de grêve ont reçu une galette des rois apportée par des militants du Front de gauche. Ils comptent maintenir la pression.

Le tribunal de grande instance d’Angoulême a ordonné, la semaine dernière, le déblocage du site de Rabion et de la fonderie d’Angoulême.

Depuis le 17 décembre, des grévistes bloquaient, à l’initiative de la CGT, l’accès aux camions de livraisons des sites du fabricant de pièces de moteur.

En cause: les primes d’intéressement qui ne seront pas versés cette année, à cause de l’insuffisance des résultats de l’année.

Les bidons ont été enlevés. Mais en attendant une réunion avec la direction mercredi, la CGT a décidé de poursuivre la grève