[RSS] Twitter Youtube Page Facebook de la TC

Actualités et analyses [RSS]

Lire plus...

Newsletter

Twitter

Dijon: brancardiers en colère

lutte-de-classe

Brève publiée le 21 janvier 2015

Tweeter Facebook

Les brèves publiées dans cette rubrique « Informations et analyses » le sont à titre d'information et n'engagent pas la Tendance CLAIRE.

https://communismeouvrier.wordpress.com/2015/01/21/dijon-les-brancardiers-en-colere/

Le Bien Public, 21 janvier 2015 :

Ils étaient 25 environ à manifester au Centre hospitalier universitaire de Dijon. Mais le syndicat UNSA a annoncé « 45 grévistes sur 58 agents ».

Comme annoncé dans nos colonnes dès vendredi, les brancardiers du CHU, à l’appel de l’intersyndical UNSA/CGT ont debrayé ce mardi entre 12 et 13 heures. Principal motif de colère : les futures suppressions de postes qui doivent toucher la profession alors que les brancardiers constatent actuellement « une forte recrudescence d’accidents de travail ».

Les manifestants souhaitent par ailleurs bénéficier d’une meilleure reconnaissance de leur travail et de leurs statuts. « Entre 2011 et 2014, il y a eu une augmentation de 28 % du nombre de transports et sur cette période, c’est 4 équivalents temps plein qui ont été supprimés et 6 de plus sont prévisionnés pour 2015 », a souligné Eric Buisson, secrétaire adjoint CGT. « Il y a des temps d’attente interminables pour les patients, notamment les soirs où nous n’avons pas assez de personnel pour répondre à la demande », a rappelé Rodolphe Gaumain, secrétaire Unsa CHU de Dijon. Trois brancardiers du CHU de Besançon avaient également fait le déplacement jusqu’à Dijon.

Les grévistes ont différentes revendications comme « le maintien, voire la hausse des effectifs, la carrière active et la pénibilité reconnue au travail, mais aussi des locaux décents… » « Nous avons été reçus hier (lundi) par la direction », souligne Rodolphe Gaumain. « La question sera soulevée au CHST du 29 janvier. » Les syndicats feront alors le point ensuite pour donner une suite ou non à leur action.