[RSS] Twitter Youtube Page Facebook de la TC

Actualités et analyses [RSS]

Lire plus...

Newsletter

Twitter

Seine-Maritime: la CGT retient toujours les dirigeants d’une papeterie

lutte-de-classe

Brève publiée le 30 janvier 2015

Tweeter Facebook

Les brèves publiées dans cette rubrique « Informations et analyses » le sont à titre d'information et n'engagent pas la Tendance CLAIRE.

http://www.frontsyndical-classe.org/2015/01/papeterie-de-la-chapelle-darblay-colere-contre-le-plan-de-licenciement.html

Un groupe finlandais projette de licencier d'ici fin février 196 salariés à la papeterie de la Chapelle Darblay (Seine-Maritime), soit la moitié des effectifs. Des militants CGT qui , depuis 24 heures, retenaient 14 personnes en guise de protestation en détiennent toujours deux ce jeudi soir.

 Archives. L'usine de la Chapelle Darblay (papier) est le théâtre d'une opération coup de poing de la CGT contre un plan social.

Archives. L'usine de la Chapelle Darblay (papier) est le théâtre d'une opération coup de poing de la CGT contre un plan social. DR/ Flipac CGT Chapelle Darblay

Le bras de fer se poursuit autour du plan social contesté. Des militants de la CGT de la papeterie de la Chapelle Darblay à Grand Couronne (Seine-Maritime) ont retenu pendant 24 heures 14 personnes, avant d'en relâcher 12 jeudi, à l'exception du directeur et de la DRH.

 Les ouvriers de l'établissement papetier qui appartient à UPM-Kymmene protestent contre le projet du groupe finlandais de procéder d'ici fin février au licenciement de 196 salariés, soit la moitié des effectifs.