[RSS] Twitter Youtube Page Facebook de la TC

Actualités et analyses [RSS]

Lire plus...

Newsletter

Twitter

Mobilisation au CH le Mas Careiron

lutte-de-classe

Brève publiée le 21 avril 2015

Tweeter Facebook

Les brèves publiées dans cette rubrique « Informations et analyses » le sont à titre d'information et n'engagent pas la Tendance CLAIRE.

COMMUNIQUE DE PRESSE

L'intersyndicale SUD-CGT-FO-USP du CH le Mas Careiron appelle l'ensemble du personnel à se mobiliser ce lundi 27 avril 2015 contre le plan d'économie du Directeur Général de l'établissement Monsieur Nogrette et son obstination à refuser d'ouvrir de véritables négociations.

A partir de 10h rassemblement devant l'entrée de l'établissement, à partir de 12 h pique nique festif, à 14h30 Assemblée Générale devant l'administration.

Un préavis de grève a été déposé sur la matinée.

L'intersyndicale dénonce l'autocratisme et l'autoritarisme de Mr Nogrette , Directeur de l'établissement qui persiste à refuser de négocier. Nous dénonçons également la politique de l'ARS qui a orchestré la mise en déficit de notre établissement. Le déficit organisé , inférieur à 1,5% du budget de l'établissement, n'a été qu'un prétexte pour créer un plan d'économie qui prévoit la suppressions de jours de récupération afin de supprimer des emplois et mettre en œuvre une mutualisation qui met en péril la survie de notre établissement.

La volonté de dialogue des organisations syndicales et la mobilisation du personnel n'ont jamais été démenties. Outre son attitude provocatrice et intransigeante , Mr Nogrette ne cesse d'entraver le fonctionnement normal des instances représentatives CHSCT et CTE, une plainte va d'ailleurs être déposée par le CHSCT. Les relations sociales n'ont cessé de se dégrader dans l’établissement, MR Nogrette évinçant même le DRH de ses attributions au CHSCT et lui interdisant de recevoir les syndicats ! Aussi Mr Nogrette se disqualifie chaque jour un peu plus en tant qu'interlocuteur valable pour l'avenir de l'établissement, l'intersyndicale et l'ensemble du personnel exige son départ et le retrait du plan d'économie.