[RSS] Twitter Youtube Page Facebook de la TC

Actualités et analyses [RSS]

Lire plus...

Newsletter

Twitter

Sainte-Geneviève-des-Bois : grève chez Biocoop

lutte-de-classe

Brève publiée le 11 juin 2015

Tweeter Facebook

Les brèves publiées dans cette rubrique « Informations et analyses » le sont à titre d'information et n'engagent pas la Tendance CLAIRE.

https://communismeouvrier.wordpress.com/2015/06/11/sainte-genevieve-des-bois-greve-chez-biocoop/

Le Républicain, 11 juin 2015 :

Suite aux engagements non respectés de leur direction depuis près d’un an, une vingtaine de salariés de l’agence du groupe Biocoop ont manifesté devant leur coopérative dans la zone d’activité de la Croix-Blanche, le lundi 8 juin.

bio

En cause, le travail précaire, le non respect des personnes en situation de handicap et une grille de salaires inexistante.  Selon eux, leur plate-forme ne s’inscrit plus dans la politique de la chaîne bio et ne respecte plus la charte des salariés, notamment depuis l’arrivée de la nouvelle direction en 2011.

« Les directeurs ont tout changé. On a fait plusieurs demandes qui se sont terminées sur des négociations mensongères. Aucun acte n’a été réalisé par la suite. On en reste à la parole », appuient Mourid Abderrrahim, délégué syndical de la CFDT et Dehil Slimane, de FO. Les handicapés, quant à eux, ne seraient pas respectés puisque certains sont en permanence changés de poste.

Les salariés ont également protesté contre un manque de professionnalisme de la part de la direction. Cette dernière ferait du copinage. « Nos postes ont évolué mais les salaires sont restés les mêmes alors que les connaissances de la direction ont reçu des augmentations », décrie Houssein, délégué syndical de l’UNSA.

Les manifestants attendent donc que des négociations se mettent en place afin que leurs revendications soient entendues.  La direction de Biocoop assure, quant à elle, mal comprendre leurs revendications, qu’elle n’estime pas claires. De plus, ce mouvement d’un nombre minime de salariés est le seul sur les quatre plates-formes existantes en France. « C’est une incompréhension totale, connaissant la fibre sociale reconnue de la boîte. »