[RSS] Twitter Youtube Page Facebook de la TC

Actualités et analyses [RSS]

Lire plus...

Newsletter

Twitter

Toulouse : les salariés de SI Aerospace en grève

lutte-de-classe

Brève publiée le 12 juin 2015

Tweeter Facebook

Les brèves publiées dans cette rubrique « Informations et analyses » le sont à titre d'information et n'engagent pas la Tendance CLAIRE.

https://communismeouvrier.wordpress.com/2015/06/12/toulouse-les-salaries-de-si-aerospace/

Objectif News, 12 juin 2015 : 

Depuis 4 jours, les salariés de SI Aerospace, une branche de T-Systems France sont en grève à Toulouse. Ils s’inquiètent du projet de cession à la société de conseil informatique Ausy.

Depuis lundi 8 juin, les salariés de la branche SI Aerospace de T-Systems France sont en grève à Toulouse. En cause : le projet de cession de SI Aerospace à la société de conseil informatique Ausy. Annoncée le 24 mars dernier par la direction de T-Systems France (TSF), la cession devait être effective le 18 juin. À la suite de la mobilisation des salariés, elle a été retardée. « Nous ne comprenons pas le sens de cette cession, explique l’une des représentantes du collectif. La direction dit que nous n’avons pas la taille critique et que nous ne sommes pas rentable. Elle dit aussi que la société Ausy propose des métiers qui nous correspondent, ce que nous contestons. » En 5 ans, les effectifs de TSF sont passés de 1 600 à 260 salariés, tandis que ceux consacrés aux systèmes d’information ont diminué de 600 à 36 personnes. Après la cession d’une partie de la branche systèmes d’information (SI) de TSF en 2013, « l’Aerospace center » toulousain devait, selon les salariés, faire l’objet d’un investissement portant son effectif à 58 salariés. « Nous n’avons constaté aucun effort dans ce sens, et aucune organisation n’a été mise en place pour atteindre les résultats escomptés », déplore les grévistes. Une cinquantaine de grévistes La cession de SI Aerospace apparaît donc comme la dernière mesure d’un repositionnement de TSF sur l’infogérance des infrastructures informatiques et le cloud. Malgré une rencontre mercredi entre les grévistes et Jean-Paul Alibert, le PDG de TSF, les négociations n’ont pas abouti. « Nous demandons des garanties pour notre avenir », précisent les salariés. Ce vendredi, le mouvement a été reconduit jusqu’à lundi par une cinquantaine de salariés, les 36 employés de SI Aerospace ayant été rejoints par d’autres employés de T-Systems. Contactées, ni les directions de TSF, ni celle d’Ausy n’ont souhaité faire de commentaire.