[RSS] Twitter Youtube Page Facebook de la TC

Actualités et analyses [RSS]

Lire plus...

Newsletter

Twitter

Total: Manifestation et blocage des ouvriers de la Mède

lutte-de-classe

Brève publiée le 3 juillet 2015

Tweeter Facebook

Les brèves publiées dans cette rubrique « Informations et analyses » le sont à titre d'information et n'engagent pas la Tendance CLAIRE.

https://communismeouvrier.wordpress.com/2015/07/02/total-manifestation-et-blocage-des-ouvriers-de-la-mede/

Maritima, 2 juillet 2015 :

Entre 150 et 200 personnes ont manifesté ce matin devant la raffinerie de la Mède. L’après midi, ils étaient plusieurs dizaines à bloquer la station Total sur l’A55.

Pour la CGT, le projet de reconversion du site ne passe toujours pas »Total tueur d’emplois », voilà ce que l’on pouvait lire sur l’une des banderolles installées devant les pompes de la station service du groupe pétrolier sur l’A55 entre Martigues et Marseille. Les manifestants bloquent, avec leurs voitures, les accès, obligeant les automobilistes à passer leur chemin. Des conducteurs plutôt compréhensifs: « Je vous soutiens » lance l’un d’entre eux. Un blocage des stations-services Total lancé au niveau national qui va se répéter tous les jeudis durant l’été tant que la direction de Total ne retirera pas son projet de reconversion des installations pour produire du bio-carburant. Cette reconversion prévoit, selon elle, la suppression de 178 emplois .

Un projet qui ne passe toujours pas pour la CGT. Ce matin, ils étaient d’ailleurs entre 150 et 200 personnes, rassemblées devant les entrées du site, pour protester contre ce projet. Le personnel de Total a reçu le soutien des Union Locales de Gardanne ou du Pays d’Aix sans parler de représentants d’autres sites industriels du pourtour de l’étang de Berre. Pour Julien Granato, représentant syndical CGT Total La Mède, ce projet condamne le site à une mort certaine: « On va se retrouver avec 10% d’activité et c’est donc 90% de l’activité industrielle du site qui va disparaître, on parle bien d’une mort du site. Quand on va se retrouver à 250 emplois sur les 513 CDI actuels, ce sont des chiffres qui sont implacables ». La manifestation d’aujourd’hui a lieu, alors qu’à Paris, les discussions autour de ce projet de reconversion, se poursuivent. Et selon un autre représentant CGT, des experts auraient jugé ce projet « peu ambitieux ». La CGT propose d’ailleurs de modifier progressivement les installations pour produire de plus en plus de bio-carburant et de moins en moins de carburant classique.