[RSS] Twitter Youtube Page Facebook de la TC

Actualités et analyses [RSS]

Lire plus...

Newsletter

Twitter

MyFerryLink: le port de Calais brièvement bloqué lundi

lutte-de-classe

Brève publiée le 21 juillet 2015

Tweeter Facebook

Les brèves publiées dans cette rubrique « Informations et analyses » le sont à titre d'information et n'engagent pas la Tendance CLAIRE.

  CALAIS, 20 juil 2015 (AFP) - Les marins de la Scop SeaFrance ont brièvement bloqué lundi le port de Calais (Pas-de-Calais), alors qu'une réunion doit avoir lieu dans l'après-midi au ministère des Transports à Paris entre les différents acteurs du dossier MyFerryLink, a-t-on appris de sources concordantes.

      Le blocage, qui a démarré vers 13H00 s'est achevé vers 14H30, a indiqué à l'AFP la chambre de commerce et d'industrie (CCI), gestionnaire du port.

      "Les deux chaloupes ont évacué de façon volontaire", a indiqué une porte-parole de la CCI Côte d'Opale, qui avait auparavant déclaré qu'il n'y avait "plus du tout de trafic, ni entrant, ni sortant" dans le port.

      Des marins de la Scop, qui participaient au mouvement ont indiqué à l'AFP vouloir marquer le coup, en prévision de la réunion, mais également protester contre le non-paiement des salaires du mois de juillet.

      Une trentaine de marins avait bloqué le port à bord de deux chaloupes de MyFerryLink. Ils ont allumé des fusées de détresse et agité un drapeau tricolore.

      Le Spirit of France, de la compagnie britannique P&O, a repris ses rotations vers 14H30, a constaté un correspondant de l'AFP.

      Une réunion au ministère des Transports a eu lieu lundi dans l'après-midi entre les différentes parties du dossier MyFerryLink.

      Si elle visait à dénouer la crise qui affecte le port de Calais depuis près d'un mois, la réunion ne s'est traduit que par "quelques avancées", selon Eric Vercoutre, secrétaire général du syndicat maritime nord, qui n'a pas livré de détails.

      "On n'a pas discuté à aucun moment avec DFDS", a-t-il déclaré, estimant par ailleurs qu'Eurotunnel "veut le beurre et l'argent du beurre".

      Une nouvelle réunion est prévue mercredi à 14H30.

      La situation dans le Calaisis est tendue depuis fin juin avec des opérations coups de poing menées par les marins. Fin juin, ils sont parvenus à bloquer le port de Calais et le tunnel sous la Manche, paralysant aussi le trafic des trains Eurostar.

      Les 600 marins de la Scop sont dans l'expectative depuis que le propriétaire des bateaux, Eurotunnel, a annoncé son intention de louer deux des trois navires à leur concurrent DFDS, ce dernier s'étant engagé à acheter les navires à terme, selon Eurotunnel.

      Des marins de la Scop occupent ces deux navires depuis le 29 juin.