[RSS] Twitter Youtube Page Facebook de la TC

Actualités et analyses [RSS]

Lire plus...

Newsletter

Twitter

Mobilisation en soutien aux facteurs de Nanterre et pour le droit de grève

lutte-de-classe

Brève publiée le 5 février 2012

Tweeter Facebook

Les brèves publiées dans cette rubrique « Informations et analyses » le sont à titre d'information et n'engagent pas la Tendance CLAIRE.

Communiqué de SUD Poste 92 du 04/02/2012

Mobilisation en soutien aux facteurs de Nanterre et pour le droit de grève

La Poste a fait intervenir 13 fourgons de CRS munis d’armures, de masques à gaz et de grenades pour déloger les grévistes de Nanterre des bureaux de la direction de La Poste des Hauts-de-Seine. La direction n’avait plus à sa disposition que l’emploi de la force brute pour tenter de briser une grève majoritaire.

Au lieu d’entamer la détermination des grévistes, cette intervention illégitime n’a fait que raffermir leur volonté d’obtenir de réelles négociations : la grève a été reconduite à l’unanimité pour lundi. Leur combat est juste : en ces temps de crise où l’emploi est au centre des débats, les grévistes se sont saisis de cette question en se mettant en grève contre les suppressions d’emplois et pour la titularisation de leurs collègues précaires. Les non-grévistes, profondément choqués par le dispositif déployé contre leurs collègues ont ce matin organisé une prise de parole et entonné des slogans des grévistes. Une partie d’entre eux rejoindra le mouvement lundi, renforçant un taux de grève déjà élevé.

Devant l’usage scandaleux de la force contre de simples facteurs et factrices, d’autres bureaux du département se joindront au mouvement lundi afin de protester eux aussi contre les réorganisations et contre les suppressions d’emplois.

Un rassemblement aura lieu lundi 6/02/12 à 18h au 10 rue Waldeck-Rochet à Nanterre devant la direction de la Poste, en présence d’Olivier Besancenot et d’autres responsables d’organisations politiques et associatives.

Faire évacuer de leur propre établissement des postiers uniquement parce qu’ils sont en grève majoritaire est sans précédent à La Poste. Tous les postiers du 92 mais aussi toutes celles et ceux qui sont attachés au droit de grève sont appelés à l’action : laisser briser cette grève par la force, ce serait encourager la répétition de tels agissements dans le cadre de futurs mouvements de grève, à la Poste et ailleurs.