[RSS] Twitter Youtube Page Facebook de la TC

Actualités et analyses [RSS]

Lire plus...

Newsletter

Twitter

22ème jour de grève à Nanterre

lutte-de-classe

Brève publiée le 7 février 2012

Tweeter Facebook

Les brèves publiées dans cette rubrique « Informations et analyses » le sont à titre d'information et n'engagent pas la Tendance CLAIRE.

Le soutien aux facteurs s’amplifie

Ordonnance d’expulsion : « Même pas mal » !

Après la scandaleuse expulsion des 28 grévistes par plus de 120 CRS vendredi dernier, les facteurs de Nanterre ont eu à faire face à un nombre encore plus important de vigiles que d’habitude. L’ordonnance d’expulsion est pour l’instant un obstcle pour que les grévistes puissent circuler librement dans leur centre. Mais paradoxalement elle reconnaît le droit aux représentant syndicaux de pénétrer dans l’établissement ! Et surtout, loin d’abattre les collègues, ce déploiement de force les a renforcés dans leur détermination. L’indignation qu’elle a suscitée a contribué à augmenter le nombre de grévistes aujourd’hui. La grève n’est pas brisée, au contraire : elle rencontre un soutien croissant et de nouvelles perspectives s’ouvrent.

Le soutien s’amplifie

La jouréne a été très remplie pour les grévistes : de multiples distributions de tracts (5000 tracts diffés en une journée !) ont été organisées sur leurs tournées par les grévistes et dans les différents quartiers, sur les guichets... Des annonces en camion-sono (en mode « Cirque Pinder ») ont été entonnées à travers la ville dans l’après-midi pour annoncer le rassemblement organisé le soir même par le comité de soutien aux facteurs. L’objectif était non seulement d’appuyer les revendications des postiers mais aussi de défendre le droit de grève mis en cause par l’expulsion des grévistes de vendredi dernier. 120 personnes ont assisté à ce rassemblement, ce qui en fait l’action de soutien la plus réussie depuis le début du conflit. Y ont assisté des habitants de Nanterre, les grévistes et un certain nombre de militants des organisations du comité de soutien. Etaient notamment présent et/ou sont intervenus : Nadine Garcia (conseillère Générale PCF), Caroline Bardot (conseillère régionale et conseillère municipale CPF), Jacques Célet (LDH), des responsables de la FSU et de SUD-Education, Philippe Cornélis (Fédération SUD PTT), le responsable local de la CGT FAPT Nanterre, Gaël Quirante (SUD Poste 92), un gréviste de Nanterre, un militant de Lutte Ouvrière et Olivier Besancenot (NPA). Le comité de soutien s’est réuni dans la foulée et a prévu l’organisation d’une manifestation dans les rues de Nanterre pour rendre visible le soutien de la population à la lutte légitime des postiers de la ville.

De nouvelles perspectives...

La direction de la Poste a de nouveau joué aujourd’hui la comédie de la vraie-fausse négociation. A force de faire durer le conflit, elle risque de faire de Nanterre un bureau où la direction n’aura plus aucune autorité... mais aussi un point de fixation pour d’autres conflits, dans le 92 et même ailleurs. En fin de semaine dernière, la boîte avait cherché à marquer un grand coup et escomptait probablement des reprises perlées et un affaiblissement progressif de la grève. Mais cette semaine risque de se révéler riche en très mauvaises surprises pour elle.