[RSS] Twitter Youtube Page Facebook de la TC

Agenda militant

    Actualités et analyses [RSS]

    Lire plus...

    Newsletter

    Twitter

    Sur la déclaration CGT sur les migrants

    syndicalisme

    Brève publiée le 20 septembre 2015

    Tweeter Facebook

    Les brèves publiées dans cette rubrique « Informations et analyses » le sont à titre d'information et n'engagent pas la Tendance CLAIRE.

    http://ouvalacgt.over-blog.com/2015/09/declaration-cgt-sur-les-migrants.html?utm_source=flux&utm_medium=flux-rss&utm_campaign=politics

    La CGT a mis en ligne il y a quelques jours un communiqué autour des migrants à la fois intéressant, et intrigant.

    Intéressant, parce qu’il y a beaucoup de choses justes, qui méritent d’être dites et qu’on n’entend pas trop souvent, par les temps qui courent :

    • L’impossibilité de distinguer entre réfugié politique et migrant économique ;
    • L’affirmation de la responsabilité des grandes puissances impérialistes (dont la France) et des grands monopoles français dans la misère et l’exode des uns et des autres, de la responsabilité des gouvernements successifs dans la situation de nos camarades sans-papiers ;
    • L’exigence de la régularisation des sans-papiers, sans qu’il soit fait aucune référence aux dossiers au cas par cas, aux circulaires pourries du passé, et au contraire en dénonçant la future loi Cazeneuve. Avec en parallèle la poursuite du soutien aux camarades des Yvelines qui ont repris le flambeau depuis l’an dernier. C’est assez différent du discours pleurnichard du passé (voir notre dossier ICI) autour d’un supposé « respect » des circulaires Besson puis Valls qui ne faisaient en fait que durcir toujours plus les conditions d’accueil de nos camarades sans-papiers.

    Discours assez nouveau, plus radical en tous les cas, on en avait entendu quelques allusions dans les meetings de rentrée, mais pas synthétisé de cette manière.

    Il ne manque que le mot d’ordre de « Liberté de circulation et d’installation », seule conséquence logique de l’analyse précédente pour arriver à une position en pointe dans le contexte actuel.

    Cela dit, il y a quelque chose qui intrigue dans cette déclaration. C’est qu’il y a une signature « Marion Davaux », qui n’est pas celle de quelqu’un du BC ou de la CEC (ça aurait pu être Francine Blanche, toujours active sur la question, par exemple), mais d’une personne qui est « chargée de communication » à la confédération… (vous savez, ces restructurations qu’il y a eu autour de la NVO etc.)

    Par ailleurs, la déclaration n’a pas été à la une du site alors que c’est quand même un sujet d’actualité majeur, et il faut fouiller pour la retrouver, tellement la publicité a été confidentielle, seulement diffusée par les réseaux CGT encore actifs sur les sans-papiers.

    Bon, on ne va pas faire la fine bouche, pour une fois qu’on trouve un document qu’on peut diffuser sans difficulté.

    D’un autre côté, on connaît bien notre confédération cette capacité au double discours, le discours officiel très réformiste d’un côté, et pour les militants radicaux quelques phrases pour entretenir la flamme et pouvoir ensuite récupérer la mobilisation sur le terrain. Martinez est très fort à ce petit jeu, par exemple avec les 32h…

    L’avenir dira s’il s’agit d’une évolution positive de la CGT, sous la pression de la réalité et du constat de l’échec de la stratégie précédemment suivie (pression sur le gouvernement, cas par cas sur dossiers..) ou d’un « coup de com’ » sans lendemain.

    Quoiqu’il en soit, il faut absolument utiliser cette déclaration pour faire avancer les positions les plus radicales !