[RSS] Twitter Youtube Page Facebook de la TC

Actualités et analyses [RSS]

Lire plus...

Newsletter

Twitter

Collège Gay-Lussac (92). Grande victoire des grévistes !

lutte-de-classe

Brève publiée le 8 octobre 2015

Tweeter Facebook

Les brèves publiées dans cette rubrique « Informations et analyses » le sont à titre d'information et n'engagent pas la Tendance CLAIRE.

http://www.revolutionpermanente.fr/College-Gay-Lussac-92-Grande-victoire-des-grevistes?utm_content=buffer31bf9&utm_medium=social&utm_source=twitter.com&utm_campaign=buffer

Après plus de deux semaines de mobilisation intense, Gari et Oscar viennent d’obtenir l’annulation de leurs commissions disciplinaires hier après-midi, à la suite d’une réunion avec le rectorat. Alors que la répression a été particulièrement forte envers les profs cette dernière année, et que la lutte de Laure et ses collègues de Bellefontaine l’été dernier s’était terminée avec une victoire en demi-teinte, cette victoire montre qu’il est possible d’empêcher la répression contre le droit de grève.

C’est une victoire collective, d’abord grâce à la détermination de Gari et Oscar qui sont allés jusqu’au bout du combat et de la grève de la faim, qui aura duré plus de deux semaines. Ensuite grâce à la grève reconductible de leurs collègues du collège, qui est montée en puissance depuis la semaine dernière pour atteindre 90% de grévistes lundi dernier. Et enfin grâce à l’ensemble des soutiens, notamment des élèves, des anciens élèves et des parents, qui ont été présents tout au long de cette lutte – par exemple à la manifestation de samedi dernier à Colombes, qui a regroupé plus de 300 personnes et qui a certainement joué un rôle décisif dans le rapport de force. Nous pouvons aussi remercier, dans un certain sens, l’Education Nationale, et en particulier M. Aumage, l’inspecteur d’académie adjoint, qui emploie des méthodes tellement scandaleuses, répressives et humiliantes qu’elles ont pour effet secondaires de renforcer la solidarité et la mobilisation.

Cette belle victoire, obtenue à la veille de la journée de mobilisation du 8 octobre, doit nous redonner du courage pour nous mobiliser contre le gouvernement et ses réformes, qui détruisent toujours un peu plus notre métier et nos disciplines et qui détériorent nos conditions de travail. Rien n’est joué d’avance pour le gouvernement qui mise aussi sur la crainte, la répression et l’isolement des luttes pour faire passer sa politique contre le monde du travail. Montrons-lui que nous n’avons pas peur.