[RSS] Twitter Youtube Page Facebook de la TC

Actualités et analyses [RSS]

Lire plus...

Newsletter

Twitter

La CGT et les "violences" des salariés d’Air France

syndicalisme

Brève publiée le 8 octobre 2015

Tweeter Facebook

Les brèves publiées dans cette rubrique « Informations et analyses » le sont à titre d'information et n'engagent pas la Tendance CLAIRE.

L'UD CGT Paris aux cotés des salariés d'Air France

http://communisteslibertairescgt.over-blog.net/2015/10/l-ud-cgt-paris-aux-cotes-des-salaries-d-air-france.html?utm_source=flux&utm_medium=flux-rss&utm_campaign=politics

De nombreux commentaires se font à l'encontre les salariés d'Air Franc en oubliant les conséquences du plan de licenciement présenté. Et d'en rajouter en demandant des sanctions exemplaires et une suite pénale !

Pour autant, de nombreux camarades gardent la tête froide et restent vigilants quant à ces appels à la répression.

Le Comité Général de l'UD Paris qui se tenait ce mardi 6 octobre ne lâchera pas les camarades qui pourraient être inquiétés.

Motion votée à l'unanimité du Comité Général :

Soutien aux salariés d’Air France !

Communiqué de presse de l'UD CGT Paris

C’est à l’unanimité et par acclamation que les participants du Comité Général de l’UD CGT de Paris, réunis le 6 octobre 2015, ont apporté leur soutien aux salariés d’Air France en lutte.

Nous sommes pleinement solidaires des salariés et des militants syndicaux qui défendent leurs emplois et leur outil de travail. Les voyous, ce sont les patrons qui organisent le dépérissement de l’entreprise et les plans de suppressions d’emplois. Les casseurs, ce sont les ministres qui organisent l’asphyxie financière de la part de l’Etat actionnaire d’Air France.

Plutôt que de réduire la voilure d’un de nos fleurons, et plutôt que de multiplier les cadeaux aux entreprises (200 milliards d’euros par an !), le gouvernement serait mieux inspiré de mener des politiques publiques faisant vivre les services publics et d’engager des dépenses publiques permettant de faire vivre et même revivre des filières industrielles entières.

Demain, le 8 octobre, sera une journée nationale de mobilisation convergente, de grèves et de manifestations interprofessionnelles unitaires. Demain, nous serons tous des « Air France » !

Paris, le 7 octobre 2015

---------------------------------------------

La confédération CGT a condamné de façon honteuse les "violences" des salariés d'Air France : 

http://cgt.fr/Toutes-les-violences-se-condamnent.html

Néanmoins, Martinez a refusé de condamner les "violences" des salariés dans une interview : 


Air France : "Perdre (son) boulot, ça c'est... par FranceInfo

----------------------------

http://www.frontsyndical-classe.org/2015/10/salaires-d-air-france-solidarite-de-la-federation-syndicale-mondiale-fsm.html?utm_source=flux&utm_medium=flux-rss&utm_campaign=not-for-profit-charities-causes

Athènes, Grèce - Le 06 octobre 2015

La Fédération Syndicale Mondiale en solidarité

avec les salariés d’Air France en lutte

Le secrétariat de la FSM adresse ses sentiments de solidarité les plus chaleureux aux salariés de la compagnie Air France, actuellement en lutte contre un plan de suppression d’emplois massif, annoncé hier par la direction de la compagnie.

La direction d’Air France a en effet exercé un chantage insupportable sur les salariés, en leur demandant, après des années de gel de salaires, d’accepter de travailler plus, donc de dégrader leurs conditions de vie et de travail sans augmentation de salaires, bref d’accepter de travailler gratuitement, sous peine de suppressions d’emplois en cas de refus.

Résistant au chantage de la direction et aux tentatives de divisions entre le personnel au sol et le personnel navigant, les salariés ont refusé de céder et ont choisi de s’unir et de lutter contre la régression sociale et les suppressions de postes!

La FSM rappelle que tous les gouvernements des pays européens, qu’ils soient conservateurs, libéraux ou sociaux-démocrates, se sont appuyés sur les directives de l’Union Européenne, pour instaurer la concurrence « libre et non-faussée » dans l’aérien, le maritime et le ferroviaire, afin de privatiser les compagnies publiques et mettre les salariés en concurrence pour justifier la casse de leurs conditions de travail et la baisse de leurs salaires.

Ces monopoles privés, qui désormais font la loi dans le transport de marchandises et de voyageurs, sont voués uniquement à la recherche du profit maximum pour les actionnaires, au détriment de la sécurité du transport et de la satisfaction des besoins des salariés comme des populations.

C’est contre les conséquences de cette politique désastreuse que les salariés d’Air France se battent aujourd’hui !

Certains veulent les accuser de « violence », mais c’est la direction d’Air France qui est l’unique responsable de ce conflit, en exerçant une violence sociale inouïe contre les travailleurs et leurs familles, par l’annonce brutale de 2900 licenciements, plaçant ainsi les salariés d’Air France en état de légitime défense sociale !

La FSM condamne donc avec la plus grande fermeté, les tentatives d’intimidations dont pourraient être victimes des salariés d’Air France, que la justice de classe annonce vouloir poursuivre : c’est les victimes qu’on voudrait transformer en accusés!

Vive la lutte des travailleurs d’Air France, non à la répression,

non à la régression sociale et aux suppressions de postes !