[RSS] Twitter Youtube Page Facebook de la TC

Actualités et analyses [RSS]

Lire plus...

Newsletter

Twitter

Salvador: l’évêque Romero "lapidé" et "diffamé" par certains évêques

histoire international Salvador

Brève publiée le 30 octobre 2015

Tweeter Facebook

Les brèves publiées dans cette rubrique « Informations et analyses » le sont à titre d'information et n'engagent pas la Tendance CLAIRE.

CITÉ DU VATICAN, 30 oct 2015 (AFP)

  L'archevêque de San Salvador, Mgr Oscar Romero, assassiné en 1980, a été "diffamé", "traîné dans la boue", "lapidé" par certains évêques et prêtres, avant et après sa mort, a déclaré vendredi le pape François. 

      L'archevêque, béatifié au printemps et qui pourrait être canonisé assez rapidement, avait été assassiné en 1980 par un commando d'extrême droite parce qu'il défendait les paysans pauvres expulsés de leurs terres.

      Le pape argentin, qui a exprimé à plusieurs reprises sa proximité pour ce prélat plutôt conservateur mais qui défendait les plus pauvres, a attaqué très vivement, en recevant une délégation de l'Eglise du Salvador, ceux qui dans l'Eglise l'ont diffamé.

      Improvisant à la fin de son discours, Jorge Bergoglio a estimé que "le martyre de Mgr Romero ne fut pas seulement au moment de sa mort: il avait commencé avant, il avait commencé avec les souffrances subies du fait des persécutions précédant sa mort. Son martyre a continué aussi postérieurement, parce qu'il ne suffisait pas qu'il soit mort: il a été diffamé, calomnié, traîné dans la boue. Son martyre a aussi continué de la main de ses frères dans le sacerdoce et dans l'épiscopat". 

      "Seul Dieu connait l'histoire de la personne. Et il voit qu'ils la lapident avec la pierre la plus dure qui ait jamais existé: la langue", a martelé le pape François.