[RSS] Twitter Youtube Page Facebook de la TC

Actualités et analyses [RSS]

Lire plus...

Newsletter

Twitter

Motion de l’UL CGT Nîmes (solidarité Air France)

syndicalisme

Brève publiée le 7 novembre 2015

Tweeter Facebook

Les brèves publiées dans cette rubrique « Informations et analyses » le sont à titre d'information et n'engagent pas la Tendance CLAIRE.

MOTION DE SOUTIEN

        La commission exécutive de l’Union Locale CGT de Nîmes et de ses environs, réunie le 5 novembre 2015, soutient totalement la mobilisation des salariés d’Air France qui défendent leurs emplois alors que l’entreprise fait des bénéfices. La commission exécutive dénonce la répression orchestrée par le Gouvernement et le MEDEF envers les salariés d’Air France interpellés à leur domicile et tous ceux qui sont aujourd’hui menacés de poursuites disciplinaires par une Direction revancharde.

        La commission exécutive exprime son indignation face à de tels procédés. C’est bien l’annonce de la suppression de 2900 emplois et celle induite de 5000 supplémentaires qui ont amené les salariés à exprimer leur désarroi et leur colère.

        L’Etat, actionnaire du groupe et la direction d’Air France sont responsables des violences sociales qui sont imposées par une politique cherchant uniquement à tirer plus de profit au détriment de l’emploi et des conditions de vie décentes des salariés. Supprimer l’emploi pour redistribuer des dividendes aux actionnaires est insupportable.

        De même, les membres de la commission exécutive dénoncent les propos outranciers du premier ministre qui traite les syndicalistes de voyous alors qu’ils défendent des salariés en détresse. C’est clair, ce gouvernement a choisi son camp : celui des destructeurs d’emplois.

        La commission exécutive exige que cesse immédiatement toutes les poursuites, menaces et pressions qui sont exercés envers nos camarades mais aussi envers l’ensemble des salariés. Nul ne doit être condamné pour avoir défendu son droit à vivre décemment.

        La commission exécutive apporte son soutien total aux salariés confrontés au plan de licenciement et exige l’ouverture de véritables négociations garantissant le maintien des emplois sur les sites existants.

         La commission exécutive appelle à :

1) soutenir la grève des salariés d’Air France le 19 novembre par tous les moyens (communiqué de presse en PJ)

2) appelle à une mobilisation par un rassemblement le 2 décembre, jour du procès des camarades pour la levée des sanctions et leur réintégration (lieu communiqué ultérieurement).

Pour la commission exécutive de l’Union Locale CGT de Nîmes.

La secrétaire générale

Valérie Masse