[RSS] Twitter Youtube Page Facebook de la TC

Actualités et analyses [RSS]

Lire plus...

Newsletter

Twitter

Résumé du 12ème jour de grève des postiers de Neuilly

lutte-de-classe

Brève publiée le 9 novembre 2015

Tweeter Facebook

Les brèves publiées dans cette rubrique « Informations et analyses » le sont à titre d'information et n'engagent pas la Tendance CLAIRE.

Résumé du 12ème jour de grève des postiers de Neuilly

Le taux de grève augmente encore à La Poste de Neuilly après 12 jours de grève et la direction essuie une nouvelle défaite au tribunal !

Au 12ème jour de grève des postiers de Neuilly, le taux de grève a de nouveau augmenté, franchissant la barre des 80% (plus de 40 grévistes). La réorganisation appliquée depuis lundi 2 novembre est en effet dévastatrice (suppressions de 8 tournées vélos et voitures, sécable lundi, mardi et samedi, intégration de la sécable au casier, délocalisation du CEDEX et du service réclamation hors de la ville). Mais elle a été également mise en place dans la précipitation (annonce du samedi sécable la veille de la mise en place !), ce qui a poussé de nouveaux collègues à se mettre en grève aujourd’hui.

Pas à pas, la mobilisation se construit dans d’autres centres

Après s’être donnés RDV sur leur centre, les grévistes de Neuilly ont effectué une nouvelle prise de parole à Asnières, où l’écoute a été une nouvelle fois très bonne, une réunion du personnel est prévue demain. Le directeur du centre est en vacances… alors que la température sur son bureau augmente dangereusement… mais il revient juste à temps pour valider la réorg (suppressions de poste et délocalisation du centre) en CHSCT jeudi. Sera-t-il capable à son retour d’expliquer pourquoi La Poste était censée payer un bail qui devait s’arrêter au départ en octobre, puis en novembre… Le propriétaire a l’air vraiment sympa, dites donc ! Et donc le déménagement du centre n’est plus forcément si urgent, non ?

Pendant ce temps en parallèle avait lieu une prise de parole à Antony, où le directeur a été moins virulent qu’il y a dix jours. Les agents ne décolèrent pas face à la fin du paiement des heures supp au forfait et à la volonté d’imposer de manière systématique des heures supp. Puis une réunion du personnel a réuni la quasi-totalité des postiers de Châtenay, qui seront nombreux en grève jeudi. Outre les problème criants de sous-effectif et l’imposition d’heures supplémentaires, les tournées à rallonge… le bureau ne dispose même pas d’une machine à café !

Défaites juridiques en cascade pour La Poste

La Poste n’a pas respecté le vote d’une expertise dans le cadre de la restructuration qui touche le centre de Neuilly. Une décision du TGI de Paris doit être rendue vendredi prochain en la matière. Après le jugement annulant la réorganisation de Gennevilliers le 20 octobre et celui du 6 novembre qui impose à La Poste de recréer une tournée de facteur à Nanterre, d’y augmenter les effectifs et de supprimer le remplacement gratuit des absents le mercredi, La Poste vient d’essuyer aujourd’hui une nouvelle lourde défaite dans les tribunaux : La Poste doit annuler les 20 suppressions d’emplois et la délocalisation du bureau de Rueil-Malmaison, réorganisation qui avait été au coeur du conflit de 2014. A chaque fois, ces condamnations viennent suite à des passages en force de La Poste et à des refus de mettre en œuvre des expertises votées en CHSCT.

Passer en force sur les réorgs, le sous-effectif, les heures supp et le fini-parti… tout ça risque de partir en vrille. Seul(e)s les postières et postiers ont le pouvoir de stopper la catastrophe !

Soutenez les grévistes en envoyer un chèque à l'ordre de Sud Poste 92, 51 rue Jean Bonal, 92250 La Garenne Colombes (avec la mention “Solidarité grève” au dos)

Fête de solidarité avec les grévistes (musique, danse, repas…) : samedi 14 novembre à 19h30, 3 place du Général Leclerc à Levallois. Tout le monde est bienvenu (e) !