[RSS] Twitter Youtube Page Facebook de la TC

Actualités et analyses [RSS]

Lire plus...

Newsletter

Twitter

Résumé du 37ème jour de grève des postiers de Neuilly

lutte-de-classe

Brève publiée le 6 décembre 2015

Tweeter Facebook

Les brèves publiées dans cette rubrique « Informations et analyses » le sont à titre d'information et n'engagent pas la Tendance CLAIRE.

Résumé du 37ème jour de grève des postiers de Neuilly (vendredi 4 décembre 2015)

Visite d’Eric Coquerel, porte-parole du Parti de Gauche, à la Poste de Neuilly

Une nouvelle prise de parole a eu lieu aujourd’hui à Asnières, où la réorganisation/délocalisation vers un nouveau site à Gennevilliers a été repoussé par le vote d’une expertise CHSCT. Les collègues d’Asnières savent qu’ils doivent partir en grève reconductible avec d’autres bureaux, le seul débat pour elles et eux, c’est de savoir quand.

Grève à Levallois

La grève prévue aujourd’hui à Levallois a été une réussite, dans un bureau qui ne s’était pas mobilisé depuis 5 ans : 65% de grévistes sur l’ensemble de l’établissement (facteurs, Cedex, cabine, dossiers sociétés). Les multiples prises de parole, réunions du personnel et la grève d’aujourd’hui ont permis de reconstruire un collectif dans le bureau, qui a désormais prouvé qu’il était capable de se mobiliser. Une audience a eu lieu avec le directeur de la « plaque », le plus gros du département juste derrière la PIC (l’établissement regroupe Levallois, Villeneuve, Asnières, Clichy). Le directeur n’a fait qu’indiquer qu’il donnerait dans le futur des réponses aux revendications posées par les grévistes sur le sous-effectif, le paiement de la sécabilité, le volontariat pour les heures supp... Mais M. Misme a un problème : Clichy va passer en réorg et délocalisation en 2016, idem pour Asnières et pour Gennevilliers, ainsi que Levallois au deuxième semestre, tandis que Villeneuve a commencé à s’agacer d’être le seul bureau de la plaque où la sécabilité était obligatoire et gratuite… Un cocktail détonnant pour le début d’année !

Eric Coquerel, conseiller régional et porte-parole du Parti de Gauche, s’est rendu ce matin à la rencontre des grévistes de Neuilly pour exprimer son soutien et annoncer un don du Parti de Gauche à la caisse de grève. Le sous-directeur du centre l’a reçu en compagnie d’une délégation de grévistes. Confrontée à la demande d’une rencontre entre grévistes et la direction départementale de la Poste (qui est décisionnaire sur les revendications des grévistes) en la présence d’Eric Coquerel, La Poste a accepté la tenue d’une audience lundi. La Poste va devoir expliquer devant une tierce personne pourquoi elle refuse un compromis sur la question des suppressions d’emplois et pourquoi elle exerce un chantage permanent sur les grévistes. Et pourquoi elle cherche également à infliger 3 mois de mise à pied à Gaël Quirante, secrétaire départemental de SUD Activités Postales 92, qui est passé hier en commission disciplinaire ! Quoi qu’il en soit, les grévistes ne font aucune confiance en la direction de  La Poste et se préparent à toutes les éventualités, en gardant à l’esprit que la menace de l’extension de la grève est la seule prise au sérieux par les patrons.

La Poste compte asphyxier les grévistes en faisant durer la grève sur la période des fêtes, et en séchant à nouveau les paies. Le temps risque néanmoins de jouer contre elle, étant donné que nombre de réorganisations sont prévues en début d’année. Aider les grévistes à tenir dans la période qui s’ouvre est donc décisif.

Soutenez financièrement les grévistes ! Aidez-les à tenir !

Chèques à l’ordre de SUD Poste 92

51 rue Jean Bonal

92150 La Garenne-Colombes

Mention Solidarité Grévistes au dos