[RSS] Twitter Youtube Page Facebook de la TC

Actualités et analyses [RSS]

Lire plus...

Newsletter

Twitter

Résumé du 47ème jour de grève des postiers de Neuilly

lutte-de-classe

Brève publiée le 15 décembre 2015

Tweeter Facebook

Les brèves publiées dans cette rubrique « Informations et analyses » le sont à titre d'information et n'engagent pas la Tendance CLAIRE.

Résumé du 47ème jour de grève des postiers de Neuilly (lundi 14 décembre 2015)

Nouvelles révélations sur la procédure de licenciement de Jérémy, renforcement des liens avec le 78

Les grévistes sont intervenus ce matin dans leur propre centre. Ils ont en réalité effectué deux prises de parole : une auprès des collègues nouvellement embauchés spécialement pendant la grève par le biais du CTED (centre départemental de remplacement), et qui sont encore en période d’essai, pour leur expliquer qu’ils n’étaient pas des postiers de seconde zone et que la boîte ne devait pas les traiter n’importe comment, mais qu’ils devaient s’efforcer de faire le moins de zèle possible pour ne pas entraver la grève de leurs collègues, qui au fond se battent aussi pour leurs intérêts. Les grévistes sont ensuite intervenus auprès de leurs collègues titulaires non-grévistes et ont fait de nouvelles révélations concernant la procédure de licenciement contre Jérémy : l’encadrement avait fait pression sur un facteur précaire pour qu’il témoigne contre lui, en lui faisant croire que « 49 autres facteurs avaient déjà témoigné contre Jérémy » !

M. Saint-Guilhem, en quittant précipitamment le 92, laisse les cadres de Neuilly dans une drôle de situation : qui va assumer les faux témoignages ? Qui va essuyer les pots cassés ? En tout cas, les grévistes sont déterminés à ne pas laisser Jérémy se faire licencier.

Les Neuilléens se sont ensuite rendus à Poissy, à l’AG des grévistes de la plaque de St-Germain-en-Laye. Aujourd’hui, en plus de St-Germain et Chanteloup, c’étaient les facteurs de Conflans qui se sont mis en grève. Ces derniers ont expliqué à l’AG qu’ils avaient commencé à discuter de la grève en regardant la vidéo de la prise de parole du 92 à Saint-Germain de la semaine dernière ! L’AG a permis de discuter du droit de grève et de comment la Poste essayait de l’entraver entre autres en prétendant que les grévistes n’avaient pas le droit de se rendre dans leurs propres bureaux, de prendre la parole, qu’ils étaient obligés de faire grève sur toute la durée du préavis déposé… L’échange a également fait ressortir l’intérêt de se regrouper quel que soit le bureau, le syndicat et le département. L’échange d’expérience est toujours profitable : si les grévistes de Neuilly viennent de lancer leur caisse de grève en ligne par exemple, c’est en s’inspirant des grévistes du 78.

La Poste continue de chercher à gagner du temps et à refuser de rencontrer les grévistes pour négocier. La direction régionale de La Poste accepte finalement de rencontrer E. Coquerel… mais jeudi et sans les grévistes ! La Poste ne pourra pas jouer à cache-cache éternellement, d’une manière ou d’une autre elle sera contrainte d’entendre la voix des postiers.

Aidez les grévistes  à tenir, faites un don à la caisse de grève :

- en ligne : https://www.yoongo.com/fr-c-caisse-de-greve-des-postiers-du-92

- par chèque : envoyez vos chèques à l’ordre de SUD Poste 92 au 51 rue Jean Bonal 92250 La Garenne-Colombes, mention solidarité grévistes au dos

…. Fête de soutien aux grévistes samedi 19 décembre à partir de 20h30, école La Fontaine, 6 place de Strasbourg à Nanterre, T2 arrêt V. Basch