[RSS] Twitter Youtube Page Facebook de la TC

Actualités et analyses [RSS]

Lire plus...

Newsletter

Twitter

Air France : la CGT appelle à la grève pour le 28 janvier

lutte-de-classe

Brève publiée le 26 décembre 2015

Tweeter Facebook

Les brèves publiées dans cette rubrique « Informations et analyses » le sont à titre d'information et n'engagent pas la Tendance CLAIRE.

(L'Express) La CGT appel le personnel d'Air France à faire grève le 28 janvier, jour du premier comité central d'entreprise (CCE) de 2016.Parmi les revendications: l'arrêt des 3000 licenciements prévus pour 2018, et l'abandon des poursuites judiciaires dans l'affaire de la "chemise arrachée".

"En 2016 aussi, nous ne lâcherons rien". La tension ne baisse pas chez Air France. L'Ugict-CG a appelé vendredi les salariés, personnel au sol et navigant d'Air France, à faire grève pour dire "non aux licenciements et à la sous-traitance" ainsi qu'à la "filialisation". Le mouvement est prévu le 28 janvier prochain, jour du premier comité central d'entreprise (CCE) de 2016. 

3000 suppressions d'emplois envisagés en 2016

Au cours des deux prochaines années, 3000 suppressions de postes sont envisagées à Air France. Un millier de départs sont actés pour 2016 et 2000 en 2017, si la direction ne trouve aucun accord avec ses pilotes d'ici à février.  

Un projet de filiale continentale a, également, refait surface en novembre dernier sous le nom de Transavia Périphérique, après l'abandon du projet Transavia Europe qui avait en partie motivé une grève historique de deux semaines des pilotes en septembre 2014.  

Retrait des plaintes demandé

Air France-KLM a ainsi annoncé l'ouverture prochaine d'une base à Munich, sous l'égide de Transavia Holland. La CGT demande également le retrait des plaintes et l'arrêt des poursuites judiciaires à l'encontre des cinq salariés poursuivis pour "violences" sur deux cadres et des vigiles, en marge d'un comité central d'entreprise (CCE) consacré le 5 octobre à une restructuration. Elle demande leur réintégration, estimant qu'ils ont été "injustement licenciés"