[RSS] Twitter Youtube Page Facebook de la TC

Actualités et analyses [RSS]

Lire plus...

Newsletter

Twitter

Paris Habitat nettoyage : « C’est fini le temps de l’esclavage ! »

lutte-de-classe

Brève publiée le 26 décembre 2015

Tweeter Facebook

Les brèves publiées dans cette rubrique « Informations et analyses » le sont à titre d'information et n'engagent pas la Tendance CLAIRE.

http://npa2009.org/actualite/entreprises/paris-habitat-nettoyage-cest-fini-le-temps-de-lesclavage

Depuis trois mois, dans le 20e arrondissement de Paris, les 53 grévistes de la société de nettoyage OMS Synergie mènent une grève absolument exemplaire de courage et de détermination (voir aussi l’Anticapitaliste n°313 et 316).

Le scandale d’un patron qui se comporte comme un véritable voyou se double du fait que, derrière cette entreprise aux pratiques dignes d’un autre âge, se trouve un donneur d’ordre, Paris Habitat, bailleur HLM de la Ville de Paris.
Animé par des locataires des immeubles dans lesquels les salariés d’OMS interviennent, un comité très actif les soutient, et la CGT Finances publiques Paris aussi. Les anciens grévistes de TFN, une autre société de nettoyage, ont donné aux salariés d’OMS un chèque de 1 000 euros provenant de la caisse de solidarité de leur dernière grève !
Après avoir été lâché par Sud Nettoyage, les grévistes sont maintenant représentés par la CNT Solidarité ouvrière, avec le soutien de la CGT Hôtels de prestige qui s’est faite remarquer par des grèves victorieuses dans des hôtels de luxe. L’expérience et le poids organisationnel et financier de ce syndicat se sont tout de suite fait sentir avec un don de 3 000 euros aux grévistes et une extension de la lutte.

Rassemblement devant un grand hôtel

Après la découverte qu’une filiale d’OMS, Solitis, était titulaire d’un marché de sous-traitance dans le grand hôtel américain, hôtel Marriot Saint-Jacques, le jeudi 17 décembre, un rassemblement très bruyant a été organisé devant l’hôtel avec les grévistes et tous leurs soutiens. étaient présents la CNT (SO), la CGT Hôtel de prestige, l’UD CGT, la CGT Finances publiques de Paris, la section CGT de l’hôtel (dont un représentant est sorti pour prendre la parole malgré les intimidations de la direction), des ex-grévistes de TFN, le comité de soutien, des membres du Front de gauche et du NPA... 
Encouragés par la nouvelle que l’inspection du travail n’a pas autorisé le licenciement demandé par OMS des deux délégués, les grévistes sont décidés à redoubler la pression jusqu’à la satisfaction de leurs revendications.

Ross Harrold
Chèques de soutien à « Syndicat CNT-Solidarité ouvrière du nettoyage, 4, rue de la Martinique, 75018 Paris (mention « Soutien aux grévistes »).