[RSS] Twitter Youtube Page Facebook de la TC

Actualités et analyses [RSS]

Lire plus...

Newsletter

Twitter

57ème jour de grève à La Poste : la direction fait traîner les négociations en longueur

lutte-de-classe

Brève publiée le 12 mars 2012

Tweeter Facebook

Les brèves publiées dans cette rubrique « Informations et analyses » le sont à titre d'information et n'engagent pas la Tendance CLAIRE.

La direction fait traîner les négociations en longueur

La boîte prise à son propre jeu ?

Aujourd’hui, il n’y a pas eu de reprise, au contraire : 5 grévistes en plus à Malakoff/Vanves et 4 grévistes supplémentaires à Fontenay, grâce aux prises de parole organisées ce matin dans l’ensemble des bureaux touchés par le conflit.

La direction avait annoncé des négociations en présence d’élus aujourd’hui. Elle avait répété sur tous les tons et à tout le monde (grévistes, non-grévistes, presse, élus...) que les syndicalistes voulaient faire durer le conflit et refusaient la négociation. Elle avait assuré aux élus qu’elle était prête à passer de 4 à 3 suppressions de tournées à Nanterre et que les grévistes avaient refusé cette proposition. Ce qui est l’opposé exact de la réalité, et les grévistes peuvent le prouver.

Maintenant qu’elle va être confrontée à un regard extérieur, sa position va être difficile à assumer, et elle prend le risque de perdre toute crédibilité auprès des élus. En bref, le piège quelle croyait nous tendre est en train de se refermer sur elle-même.

« Négocier, oui, mais le moins possible et le plus tard possible ! »

Pour éviter de perdre la face et pour pousser à la reprise, la Poste cherche à prolonger la grève le plus longtemps possible. Elle a dégainé toute une série de prétextes pour décaler les RDV : refus de négocier avec une conseillère générale de Nanterre (Nadine Garcia) sous prétexte que la députée Mme Fraysse était disponible... le lendemain ! Ce qui n’empêche pas la direction de dire concernant Malakoff/Vanves qu’elle ne veut négocier qu’avec des élus de la municipalité et pas avec la députée Mme Amiable... Le maire de Fontenay a insisté dans la matinée et une audience a donc bien eu lieu aujourd’hui concernant ce bureau.

La Poste commence à céder du terrain

Ce rendez-vous a permis au final d’aborder la situation de l’ensemble des bureaux. La direction a bien été obligée d’admettre que les réorganisations seraient certainement reportées en octobre à Malakoff/Vanves, Montrouge et Fontenay. La direction a refusé de revenir sur sa soi-disante proposition de 3 tournées à Nanterre, mais a admis qu’elle était prête à respecter les préconisations d’un cabinet d’expertise indépendant convoqué par le CHSCT. Il faut désormais faire en sorte que ces propositions soient consignées par écrit dans un protocole de fin de conflit, que les autres négociations se tiennent et que des conditions de reprise satisfaisantes soient proposées aux grévistes.