[RSS] Twitter Youtube Page Facebook de la TC

Actualités et analyses [RSS]

Lire plus...

Newsletter

Twitter

"La libération des femmes est indispensable à celle de l’humanité"

féminisme

Brève publiée le 7 mars 2016

Tweeter Facebook

Les brèves publiées dans cette rubrique « Informations et analyses » le sont à titre d'information et n'engagent pas la Tendance CLAIRE.

Opposante à la guerre du Viêt Nam et cofondatrice du Forum international des féministes socialistes, la philosophe et sociologue allemande est également membre d'ATTAC et proche du parti de gauche Die Linke. Ses nombreux écrits — introuvables en langue française — la situent dans le champ du féminisme marxiste et matérialiste. Féministe, car elle entend en finir avec le système politique, économique et culturel (appelons-le « patriarcat » ou « domination masculine ») qui, depuis toujours et sur tous les continents, refuse aux femmes la stricte égalité ; marxiste, car elle estime que rien ne peut légitimer la domination d'une poignée de privilégiés sur l'immense masse du peuple et qu'il faut viser l'abolition des classes sociales qui composent nos sociétés ; matérialiste, car elle s'oppose à la compréhension idéaliste du monde (l'Esprit, l'Idée, la conscience, l'essence de l'Homme avec sa grande majuscule), c'est-à-dire qu'elle s'attache à saisir les rapports de force sociaux et les individus dans ce qu'ils ont de plus concret et matériel (le travail, le plus souvent). Ou comment, d'un même élan, lutter pour l'émancipation des femmes, dans ce qu'elle a de spécifique, et le socialisme pour l'ensemble des humains.

La suite: http://www.revue-ballast.fr/frigga-haug/