[RSS] Twitter Youtube Page Facebook de la TC

Actualités et analyses [RSS]

Lire plus...

Newsletter

Twitter

64e jour de grève à La Poste 92 : signature du protocole de fin de conflit

lutte-de-classe

Brève publiée le 19 mars 2012

Tweeter Facebook

Les brèves publiées dans cette rubrique « Informations et analyses » le sont à titre d'information et n'engagent pas la Tendance CLAIRE.

64ème jour de grève à La Poste 92 : Signature du protocole de fin de conflit !

Ultimes négociations...

La direction avait envoyé ce week-end une proposition de protocole de fin de conflit. Elle était globalement satisfaisante. Cependant, la Poste voulait imposer une reprise ce matin même, dans la foulée de la signature. Les grévistes ont exigé de pouvoir reprendre d’ici demain matin, ce qui a finalement été concédé par la direction en bout de course.

Ce qui a été gagné

La Poste admet donc dans ce protocole l’intervention d’un cabinet d’expertise à Nanterre et s’engage à en respecter les préconisations, y compris en termes de créations d’emplois. L’intervention d’un tel cabinet et l’obligation de respecter ses conclusions après la mise en place d’une réorganisation crée un précédent qui va, espérons-le, peser au niveau national.

Les réorgs des autres bureaux (Malakoff/Vanves, Montourge, Fontenay) ne seront pas mises en place avant le 15 octobre.

Un collègue CDD de Malakoff/Vanves est titularisé sur site et un collègue qui a enchaîné 8 ans (!) de CDD est quant à lui CDIsé à Fontenay, sans aucune condition et avec reprise d’ancienneté.

Les rouleurs de Nanterre, Malakoff/Vanves et Montourge sont sectorisés. En cumulant la neutralisation des jours de grèves obtenue dans le protocole et la caisse de grève, c’est entre 50 et 60% des jours de grève, en fonction des bureaux, qui sont payés pour les grévistes ayant fait le conflit de bout en bout.

L’ensemble des revendications des grévistes n’ont pas été satisfaites, mais il s’agit clairement d’un défaite pour la direction qui a cherché quasiment jusqu’au dernier moment à rejeter en bloc les revendications des grévistes.

« C’est promis, nous reviendrons ! »

Les grévistes savent que pour gagner des créations de tournées à Nanterre et pour empêcher les réorgs dans les autres établissements, il faudra rester mobilisés dans chaque bureau.

Mais les grévistes ont aussi acquis une solide expérience de lutte commune entre bureaux, et ont rédigé une lettre à l’ensemble de leur collègues postiers : cette lettre appelle à une réunion nationale les 2 et 3 juin pour regrouper les équipes ayant mené ou comptant mener des bagarres contre les réorgs et pour les salaires. Elle circulera dans les jours et les semaines qui viennent.

Les grévistes du 92 reviendront une nouvelle fois, c’est certain, mais la prochaine fois ils comptent bien être accompagnés !