[RSS] Twitter Youtube Page Facebook de la TC

Actualités et analyses [RSS]

Lire plus...

Newsletter

Twitter

Cinéma : The revenant

culture

Brève publiée le 10 mars 2016

Tweeter Facebook

Les brèves publiées dans cette rubrique « Informations et analyses » le sont à titre d'information et n'engagent pas la Tendance CLAIRE.

https://npa2009.org/idees/culture/cinema-revenant

De Alejandro González Iñárritu, avec Leonardo DiCaprio, Tom Hardy et Domhnall Gleeson. Sortie le mercredi 24 février 2016.

Le réalisateur mexicain nous avait habitués à des films originaux et subversifs comme Amours chiennes et Babel. Il s’est lancé dans un grand blockbuster hollywoodien qui remporte un succès considérable à l’échelle mondiale, en particulier grâce à l’Oscar obtenu par DiCaprio...

Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’Iñárritu ne renouvelle pas vraiment le western avec cette histoire de vengeance linéaire et sans surprise. Dans la catégorie « homme perdu dans des étendues glacées, seul face à la nature », on a déjà vu mieux, même si la photo est magnifique. Le principal mérite de The Revenant est de nous montrer la barbarie des migrants européens vis-à-vis des Indiens et de nous faire comprendre que ceux-ci avaient quelques bonnes raisons de se montrer féroces envers des envahisseurs qui leur prenaient leurs terres et massacraient les animaux dont ils tiraient leur subsistance.

Cela se passe au début du 19e siècle dans le Dakota du sud, dont une partie appartenait à la Louisiane vendue par Napoléon Ier. Les Français sont donc présents : ils s’expriment en VO, pillent, violent et massacrent impitoyablement les autochtones. Un rappel salutaire qui ne suffit pas à faire un grand film. Une heure de moins aurait donné un peu plus de rythme.

à voir tout de même pour les amateurs de beaux paysages et les fans des grimaces de DiCaprio...

Gérard Delteil