[RSS] Twitter Youtube Page Facebook de la TC

Actualités et analyses [RSS]

Lire plus...

Newsletter

Twitter

Blocage des dépôts de bus à Toulouse

lutte-de-classe

Brève publiée le 2 avril 2012

Tweeter Facebook

Les brèves publiées dans cette rubrique « Informations et analyses » le sont à titre d'information et n'engagent pas la Tendance CLAIRE.

TOULOUSE, 2 avr 2012 (AFP) - Aucun bus n'a circulé lundi matin à Toulouse à cause d'un blocage des dépôts à l'appel de plusieurs syndicats inquiets que l'inflation ne dépasse les augmentations de salaire des agents, a-t-on appris de sources concordantes.

Le blocus des deux dépôts d'autobus du réseau toulousain de transports publics Tisséo, mis en place par des piquets de grève vers 05H00, a été levé en fin de matinée et la circulation est peu à peu redevenue normale, d'après la direction.

Les syndicats CFDT, CGT, FO et Sud ont déposé un préavis de grève reconductible, prévoyant une heure de grève des agents à la prise de leur service, pour dénoncer le blocage des négociations annuelles obligatoires sur des questions de compensation de l'inflation, ont expliqué Guy Daydé (CGT) et Frank Delperier (Sud).

La direction a proposé aux syndicats 1,6% d'augmentation salariale pour 2012 mais a plafonné à 2% la clause de sauvegarde qui permet de compenser l'inflation, contrairement à ce qui était pratiqué depuis l'entrée en vigueur de ce système en 2008; la compensation était alors intégrale.

Les syndicats craignent en conséquence une perte de pouvoir d'achat, ont ajouté Guy Daydé et Frank Delperier.

Le directeur général de Tisséo Olivier Poitrenaud dit que l'entreprise est arrivée quasiment au bout des propositions qu'elle peut faire dans un "contexte économique difficile".

Tisseo, dont le budget est financé au tiers par les billets et aux deux tiers restants par la collectivité, va investir en 2012 dans 5% de kilomètres de lignes supplémentaires et procéder à 50 embauches, a-t-il souligné. "Dans ce contexte, l'effort doit être partagé".

Les syndicats annonçaient un taux de grévistes de 75 à 80% tandis que la direction estimait qu'ils étaient environ 50%.

Tisséo emploie 2.600 personnes.

Le métro (automatique) et le tramway ont fonctionné normalement.