[RSS] Twitter Youtube Page Facebook de la TC

Actualités et analyses [RSS]

Lire plus...

Newsletter

Twitter

Cornelius Castoriadis (1922-1997)

histoire

Brève publiée le 7 mai 2016

Tweeter Facebook

Les brèves publiées dans cette rubrique « Informations et analyses » le sont à titre d'information et n'engagent pas la Tendance CLAIRE.

http://www.autogestion.asso.fr/?p=5908

CastoriadisCornelius Castoriadis était un philosophe, économiste et psychanalyste franco-grec. Il a été l’auteur de L’Institution Imaginaire de la Société et le co-fondateur (avec Claude Lefort) du groupe Socialisme ou Barbarie.

Ses écrits sur l’autonomie et les institutions sociales ont été influentes tant auprès des cercles militants que des milieux universitaires. Ce qui a distingué Socialisme et Barbarie d’autres groupes révolutionnaires était que le socialisme ne signifiait pas le pouvoir à un « parti dirigeant » mais la gestion par les travailleurs de la production et de la société.

En développant son concept de « capitalisme bureaucratique », Castoriadis affirmait que la lutte principale était devenue celle des « exécutants » ou « preneurs d’ordres » contre les « directeurs » ou « donneurs d’ordres ». Selon lui, la résistance à cette évolution s’exprimait dorénavant par le développement au travail de groupes informels qui encouragent une tendance à l’action autonome qui pourrait servir de base à la transformation de la société. Avec le développement de la bureaucratie managériale dans les entreprises d’État ou privées, avec les syndicats intégrés du haut vers le bas qui ont remplacé le capital privé en tant que figure distinctive du capitalisme, ceux qui réalisent les tâches de la production sont encouragés à participer et à montrer du dynamisme. Cependant, dans le même temps, le management estime qu’il doit combattre les prises de décision de la part des exécutants. À partir de l’expérience de la révolution hongroise, Castoriadis a développé sa pensée sur la façon dont une société autogérée doit fonctionner. Encore aujourd’hui, Le Contenu du socialisme reste un ouvrage de référence pour les socialistes libertaires.

En 1967, Socialisme ou Barbarie est dissout, mais ses idées phares ont continué à gagner du terrain permettant aux étudiants de faire de Mai 68 la plus grande grève générale que la France n’ait jamais connue. Les appels à l’autogestion dans les universités et les entreprises font écho à son manifeste de 1949, « Socialisme ou barbarie » et nous rappellent le dernier texte de Socialisme ou Barbarie, « Le Pouvoir de l’imaginaire ».

Texte original : http://www.workerscontrol.net/theorists/cornelius-castoriadis

Traduction : Benoît Borrits

Pour en savoir plus :
Archives en français des Marxists Internet Archives
https://www.marxists.org/francais/general/castoriadis/index.htm
Le site Cornelius Castoriadis / Agora International
http://www.agorainternational.org/fr/index.html
Autogestion et hiérarchie – Cornélius Castoriadis – 1979
http://www.autogestion.asso.fr/?p=1995