[RSS] Twitter Youtube Page Facebook de la TC

Actualités et analyses [RSS]

Lire plus...

Newsletter

Twitter

Grève des éboueurs de Bordeaux

lutte-de-classe

Brève publiée le 6 avril 2012

Tweeter Facebook

Les brèves publiées dans cette rubrique « Informations et analyses » le sont à titre d'information et n'engagent pas la Tendance CLAIRE.

BORDEAUX, 5 avr 2012 (AFP)

Les éboueurs de l'agglomération bordelaise ont reconduit pour vendredi leur mouvement de grève entamé lundi, pour réclamer une hausse de leur prime mensuelle avant de nouvelles négociations avec les représentants de la Communauté urbaine de Bordeaux (CUB), a-t-on appris auprès des grévistes.

"Nous avons reconduit aujourd'hui (jeudi) la grève" suivie "à 95% par les agents de la collecte", a indiqué à l'AFP Christophe Abbal, chauffeur de poids lourd assigné au service du nettoiement et un des porte-parole des grévistes pour les négociations.

La CUB a fait état pour jeudi de 324 grévistes sur 521 dédiés à la collecte des déchets, soit un taux de 62%.

"Nous demandons une prime (mensuelle) de 100 euros car la prime n'a pas évolué depuis deux ans", a indiqué à l'AFP M. Abbal, qui s'exprimait en compagnie de Christophe Clerfeuille, délégué CGT.

La CUB "nous a accordé une prime de 40 euros brut cette année et 10 euros l'an prochain, nous demandons au minimum 60 euros net d'ici 2013", a-t-il ajouté, indiquant qu'un éboueur gagne à Bordeaux entre 1.400 et 1.500 euros brut.

La communauté urbaine indique pour sa part dans un communiqué que sa proposition "représente un effort significatif pour la CUB car elle se traduit par une augmentation de 600 euros par an à partir de 2013, pour tous les employés de catégorie C" dont les 521 agents dédiés à la collecte des déchets.

M. Abbal a également estimé que ce n'était pas les éboueurs qui causaient des désagréments aux usagers, mais l'administration de la CUB, qui était au fait du préavis de grève depuis trois semaines.

"Une fois le problème résolu, nous sommes prêts à nettoyer Bordeaux sur nos jours de repos", a ajouté le gréviste en insistant sur le fait qu'ils comprenaient "l'inquiétude des usagers".

Une nouvelle réunion de négociations entre syndicats et représentants de la CUB est prévue vendredi en fin de matinée.