[RSS] Twitter Youtube Page Facebook de la TC

Actualités et analyses [RSS]

Lire plus...

Newsletter

Twitter

Qui appelle à la grève reconductible cette semaine ?

Khomri syndicalisme

Brève publiée le 16 mai 2016

Tweeter Facebook

Les brèves publiées dans cette rubrique « Informations et analyses » le sont à titre d'information et n'engagent pas la Tendance CLAIRE.

http://paris-luttes.info/qui-appelle-a-la-greve-5686

Les appels à la grève reconductible, illimitée, générale se multiplient pour le 18 mai. "...ou alors ça va péter" ? Un petit topo des sections syndicales qui se lancent vraiment dans la grève reconductible illimitée.

Les confédérations :

Bien que la CGT ait adopté une motion adoptant la grève générale reconductible jusqu’au retrait de la loi travail à son 51e congrès, elle n’y appelle pas, et surtout elle ne prévient pas ses adhérents des mobilisations (journées de grève, décisions...) à venir.

Quant au socialiste Jean-Claude Mailly, à la tête de Force Ouvrière, il continue l’habituel jeu trouble du syndicat, sans même reprendre la combativité de façade que le syndicat pouvait avoir du temps des trotskystes (tendance lambertistes).

Les fédérations :

La CGT cheminots appelle à une grève de 2 jours par semaine (mercredi et jeudi) illimitée dans le temps.

Les unions locales et les boîtes en Île-de-France :

Collectifs :

------------------------

La CGT Activités Pétrolières appelle à la grève reconductible à partir du 20 mai :

http://www.revolutionpermanente.fr/La-CGT-Activites-Petrolieres-appelle-a-la-greve-reconductible

------------------------

(France Télévision) Il va falloir s'organiser. Plusieurs grèves reconductibles sont prévus dans les transports. A partir de mardi, de nouvelles manifestations doivent avoir lieu dans toute la France. Malgré l'adoption du projet en première lecture à l'Assemblée,  l'opposition à la loi Travail va tenter de se relancer. S'ajoute à cette contestation, des revendications propres à chaque secteur.

Sept syndicats (CGT, FO, FSU, Solidaires, l'Unef, l'UNL et Fidl) ont appelé leurs organisations respectives à "construire" deux nouvelles journées de grèves et manifestations les 17 et 19 mai, les sixième et septième en un peu plus de deux mois. Francetv info fait le point sur les perturbations attendues.

Sur les routes

Les routiers ouvriront le bal dans la nuit de lundi à mardi, à l'appel des fédérations FO et CGT. Un mouvement qui devrait toucher le Nord, Nantes, Caen, Marseille et surtout Bordeaux, mais pas l'Ile-de-France, selon FO, la CGT prévoyant de bloquer les ports du Havre et de Nantes-Saint-Nazaire.

Sur les rails

A la RATP, le préavis déposé par la CGT ne couvre que la journée de mardi. Mais à la SNCF, la CGT-cheminots (premier syndicat) appelle à cesser le travail chaque mercredi et jeudi, et SUD-Rail (troisième) tous les jours à partir de mardi.

Les cheminots entendent dénoncer la loi El Khomri, mais surtout peser dans les négociations en cours sur leurs conditions de travail. Le préavis de Sud-Rail s'étend jusqu'au 11 juillet, soit le lendemain de la finale de l'Euro de football.

Dans les airs

Côté transports aériens, des débrayages sont attendus dès mardi à Aéroports de Paris à l'appel de la CGT notamment, tandis qu'une grève sera lancée jeudi par l'Usac-CGT, premier syndicat de la Direction générale de l'Aviation civile, qui représente les contrôleurs aériens, les administratifs ou encore les techniciens. Son impact sur le trafic sera connu mardi.

Dans les ports

Perturbations en vue aussi dans les ports mardi et jeudi à l'appel de la CGT, qui invite par ailleurs à un blocage progressif des produits pétroliers dans les raffineries.