[RSS] Twitter Youtube Page Facebook de la TC

Actualités et analyses [RSS]

Lire plus...

Newsletter

Twitter

Résumés des 2è, 3è et 8è jours de grèves des postiers du 92

Khomri lutte-de-classe

Brève publiée le 18 mai 2016

Tweeter Facebook

Les brèves publiées dans cette rubrique « Informations et analyses » le sont à titre d'information et n'engagent pas la Tendance CLAIRE.

Résumé du 2ème jour de grève des postiers du 92 (mercredi 11 mai 2016)
Renforcer la grève et la rendre pleinement active : la clé de la victoire

La grève s’est maintenue à un niveau élevé à Asnières et au SOTI de Levallois, le taux de grève est passé aujourd’hui sous la barre des 50% à Malakoff et à Colombes, avec une minorité significative dans plusieurs bureaux, en particulier à Issy (qui ne s’est pas mobilisé depuis de longues années).
Les grévistes s’étaient donnés rendez-vous à Nanterre : outre les représentants syndicaux, nombreux ont été les grévistes à prendre la parole devant les facteurs de Nanterre, pour souligner que c’était le moment de se battre contre leur réorganisation. Une minorité de collègues de Nanterre ont fait le choix de rejoindre la grève. Il est clair que pour convaincre la majorité de se mettre en mouvement il va falloir du travail. Mais la colère est là, elle peut l’emporter sur la pression de l’encadrement à partir du moment où les collègues prendront confiance dans la possibilité de gagner.
L’AG des grévistes a ensuite permis de déterminer que la priorité était de renforcer la grève et son caractère actif. Ce qui prend inévitablement du temps. C’est non seulement le nombre de grévistes mais le nombre de grévistes présents sur le terrain qui détermine l’impact d’un conflit. Le comité de grève a commencé à travailler sur ce point et a précisé le programme de la journée de mercredi.

 

La direction départementale cherche la discussion
Etant donné la force de la grève dans le bureau le plus mobilisé (Asnières), le climat dans les différents bureaux du département qui laisse craindre de la part de la direction la possibilité d’une extension et la situation sociale globale qui recèle des possibilités de soutien extérieur, contrairement à d’habitude c’est la direction qui nous a sollicités pour une audience de négociation, et ce dès le deuxième jour de conflit. Cela montre qu’elle prend au sérieux la détermination des grévistes. Il faut désormais la faire plier.

 

Cache-cache avec la police 
L’action prévue en fin de journée n’a pas pu avoir lieu : les CRS ont quadrillé le quartier où nous nous étions donné RDV. Au moment où ils ont cherché à nous serrer de près, nous avons traversé le quartier du Luth où malgré leur casques et boucliers ils n’ont pas osé s’aventurer bien loin. Pas grave : on a plusieurs tours dans notre sac, La Poste et la police n’ont pas fini de transpirer !

 

 

Résumé du 3ème jour de grève des postiers du 92 (jeudi 12 mai 2016)

La grève prend une nouvelle ampleur à Asnières

Ce sont des noyaux de grévistes qui subsistent à Colombes, et Malakoff, établissements où la situation n’est néanmoins pas stabilisée. A Issy, une visite effectuée par les grévistes du bureau aujourd’hui a permis de préparer le terrain pour une réunion du personnel qui se tiendra vendredi 13 mai, et l’énervement va crescendo.

AG massive avec participation des intérimaires

A Asnières, la prise de parole s’est tenue sur toute la durée du Tri Général, et dans la foulée la quasi-totalité des agents du bureau sont montés en salle de pause pour une Assemblée Générale. Les 11 intérimaires présents ont participé à cette AG, et c’est la possibilité d’une lutte commune titulaires-intérimaires, y compris dans de petites concentrations de salariés, qu’a mis en évidence la matinée. La revendication d’embauche des intérimaires en CDI fait partie des objectifs centraux de la grève, avec bien sûr l’opposition aux 4 suppressions de tournées et à la délocalisation du bureau à Gennevilliers.

Reconduction de la grève jusqu’à mardi

Les grévistes des autres bureaux du département ont rejoint l’AG, où Asnières  a décidé de reconduire la grève jusqu’à mardi prochain. Les facteurs ont ensuite manifesté en vélo jusqu’à la mairie, où une délégation a été reçue par le directeur de cabinet. Notre discours a été très clair : la mairie a une part de responsabilité dans le déroulement du conflit, car elle peut intervenir auprès de La Poste pour expliquer qu’une délocalisation hors de la ville serait une mauvaise idée. Nous avons tenter de lui faire comprendre qu’un conflit dur sur la ville, qui risquerait de rayonner dans le reste du département n’était dans l’intérêt de personne. Quoi qu’il en soit, un comité de soutien aux postiers va se réunir à Asnières.

Une délégation de grévistes s’est ensuite rendue à la manifestation contre la Loi Travail. La collecte qui y a été organisée a rencontré un franc succès : plus de 1000 euros y ont été collectés.

Pendant ce temps-là, une délégation était reçue par la direction départementale. Son état d’esprit est similaire à celui qu’elle affichait hier : la discussion s’ouvre, mais rien n’est gagné. La mobilisation doit donc encore s’amplifier !

Résumé du 8ème jour de grève (mardi 17 mai 2016)
La semaine redémarre bien

Action de blocage du bureau d’Asnières
Alors que les facteurs d’Asnières se rendaient ce matin à leur bureau, un comité d’accueil d’une grosse quarantaine de soutien issus de différents secteurs (étudiants, chômeurs, précaires, cheminots, enseignants…) avaient mis en place un blocage de leur bureau. Résultat : personne ne sera compté en grève aujourd’hui, la production a été paralysée toute la matinée, le patron faisait grise mine, et les intérimaires ont eu la possibilité de discuter avec leurs collègues titulaires.

Remontée du taux de grève à Issy

Un piquet de grève a été organisé aujourd’hui à Issy. Une petite moitié des facteurs a fait grève aujourd’hui, le taux le plus élevé depuis bien longtemps. Sentant l’énervement monter, la direction a choisi de différer les annonces précises sur le nombre de tournées qu’elle entend supprimer sur cette ville qui connaît de très nombreuses nouvelles constructions. Une audience de négociation locale aura lieu demain.

Une collecte réussie

L’AG a regroupé à Levallois les postiers en mobilisation d’Asnières, d’Issy et de Malakoff-Vanves. Après le vote de la reconduction de la grève et la définition du programme de demain, une bonne vingtaine de grévistes se sont rendus à la manifestation contre la Loi Travail à Paris. La collecte a été encore plus importante que celle de la semaine dernière : près de 1300 euros !

Pour soutenir les grévistes, envoyez vos chèques à l’ordre de SUD Poste 92, à envoyer à SUD Poste 92, 51 rue Jean Bonal 92250 La Garenne-Colombes, mention « Solidarité grévistes » au dos

 

Ou faites un don en ligne sur : www.yoongo.com/fr-c-caisse-de-greve-des-postiers-du-92