[RSS] Twitter Youtube Page Facebook de la TC

Actualités et analyses [RSS]

Lire plus...

Newsletter

Twitter

Résumé du 9è jour de grève des postiers du 92 (mercredi 17 mai)

lutte-de-classe

Brève publiée le 19 mai 2016

Tweeter Facebook

Les brèves publiées dans cette rubrique « Informations et analyses » le sont à titre d'information et n'engagent pas la Tendance CLAIRE.

Résumé du 9ème jour de grève des postiers du 92 (mercredi 18 juin)

La grève continue à se développer

La grève redevient majoritaire à Malakoff-Vanves

Suite aux discussions en AG d’hier, les Asniérois se sont rendus ce matin à Malakoff-Vanves. La grève est redevenue majoritaire aujourd’hui sur ce centre. Les discussions entre facteurs du centre et entre les grévistes des différents bureaux (Asnières, Malakoff-Vanves, Issy) qui se sont regroupés dans la salle de pause ont porté sur la stratégie à adopter pour gagner : le bilan de toutes les grèves dans le 92 depuis 2009, c’est que la recherche permanente de l’extension de la grève est la stratégie payante. C’est en additionnant les forces des différents bureaux en bagarre que chacun multiplie les chances de voir ses propres revendications satisfaites.

Issy et Colombes : le terrain est toujours glissant pour la direction

Une nouvelle prise de parole a eu lieu à Issy aujourd’hui. On a pu constater que les collègues y sont de plus en plus attentifs: ils arrêtent de trier, la direction n’ose plus interrompre les interventions... les grévistes forment toujours une minorité, mais leurs arguments sont écoutés de plus en plus attentivement par leurs collègues. En sentant le mécontentement monter la direction a décalé les annonces sur le nombre de tournées à supprimer au 20 juin, et prévoit un CHSCT pour valider la réorg... le 24 Août ! L’argument des grévistes est simple : ce n’est pas en juillet ou en Août que la riposte doit se faire mais dès maintenant, en s’appuyant sur le contexte social actuel et sur la mobilisation dans les autres bureaux du 92. La directrice a reçu une délégation de grévistes, elle a qualifié leurs revendications de « liste de courses » tout en admettant n’avoir aucun pouvoir de décision sur la plupart d’entre elles...

Quant à Colombes, une prise de parole suivie d’une réunion du personnel ont eu lieu, et la grève a été votée par une majorité de facteurs pour demain : la mobilisation est donc susceptible de rebondir sur le centre à partir de demain.

Coucou c’est (encore) nous !

Après l’Assemblée Générale regroupant les facteurs des différents bureaux, les grévistes ont décidé de se rendre devant le Siège National du Courrier boulevard Brune à Paris. Comme d’habitude, cela a été l’« état de siège », avec portes fermées et vigiles sur le qui-vive... alors que nous n’étions – pour aujourd’hui- qu’en simple visite ! Jérôme Rothen, ancien joueur international de football était à ce moment-là en visite à Brune, il s’est retrouvé bloqué dans le bâtiment à cause de la peur que la direction a eue rien qu’en nous voyant devant l’entrée ! Nous avons été reçu par des responsables du Siège du Courrier, et nous avons expliqué que le Siège devrait faire passer le message à la direction du 92 qu’il valait mieux trouver rapidement un compromis acceptable... sous peine de provoquer un nouveau conflit long qui aurait inévitablement des conséquences hors des frontières des Hauts-de-Seine.

Le comité de grève s’est ensuite réuni, avec des représentants de chaque bureau. C’est le comité de grève qui permet à un nombre plus large de collègues que les seuls militant(e)s syndicaux de prendre part à l’exécution des décisions de l’AG et à la préparation des suites.

Une audience de négociation départementale a eu lieu en fin d’après-midi. La direction laisse ouverte la porte des discussions, mais elle n’accepte de réellement discuter que des revendications d’Asnières, et en n’avançant qu’au compte-gouttes, tout en tentant de renvoyer les autres bureaux vers des négociations locales. Elle joue ainsi avec le feu : il suffirait de peu de temps pour trouver un compromis acceptable, mais en prolongeant le conflit, elle pousse les grévistes à placer la barre plus haut.

Pour soutenir les grévistes, envoyez vos chèques à l’ordre de SUD Poste 92, à envoyer à SUD Poste 92, 51 rue Jean Bonal 92250 La Garenne-Colombes, mention « Solidarité grévistes » au dos

Ou faites un don en ligne sur : www.yoongo.com/fr-c-caisse-de-greve-des-postiers-du-92

Samedi 28 mai à partir de 20h : FETE DE SOUTIEN AUX POSTIERS GREVISTES DU 92 (lieu à confirmer)