[RSS] Twitter Youtube Page Facebook de la TC

Actualités et analyses [RSS]

Lire plus...

Newsletter

Twitter

Résumé du 28è jour de grève des postiers du 92

lutte-de-classe

Brève publiée le 7 juin 2016

Tweeter Facebook

Les brèves publiées dans cette rubrique « Informations et analyses » le sont à titre d'information et n'engagent pas la Tendance CLAIRE.

Résumé du 28ème jour de grève des postiers du 92 (lundi 6 juin 2016)
Nouveau blocage d’un centre postal et grosse AG des grévistes des 5 bureaux en grève

Ce matin, plusieurs dizaines de soutiens ont bloqué le bureau de poste de Malakoff-Vanves. Alors que l'ambiance était tout à fait bon enfant, un chef d’équipe a fait mine de forcer le barrage avec sa voiture. Cela n’a pas empêché le blocage de réussir : les facteurs ont été encouragés par l’action des soutiens et leurs slogans, et le bureau de poste était vide en milieu de matinée, aucune lettre n’a été distribuée aujourd’hui sur les deux communes.

Les facteurs de Malakoff et Vanves ont ensuite été rejoints par les grévistes de Colombes, Asnières, Issy et Fontenay. 4 bureaux étaient donc aujourd’hui mobilisés de manière majoritaire : outre Malakoff-Vanves, Asnières (90% de grève), Colombes (50%), et Fontenay, qui a rejoint la grève reconductible depuis mercredi dernier (taux de grève de 100% chez les facteurs). A Asnières, la grève est ultra-majoritaire depuis le 10 mai. A Colombes, même si le taux de grève est plus faible, le bureau est sinistré à cause du sous-effectif, tandis que la remontée du taux de grève en majoritaire à Malakoff-Vanves depuis la fin de semaine dernière a été une très mauvaise surprise pour La Poste. A Issy, c’est un noyau qui est en reconductible, mais les facteurs débattent de ressortir en grève dans les jours qui viennent, dans un bureau qui n’avait pas de traditions de mobilisation.

L’AG a regroupé 45 grévistes. La grève a été reconduite à l’unanimité moins une voix. Le débat a porté sur les moyens de faire céder La Poste, au moment où celle-ci rencontre les grévistes presque tous les jours depuis une semaine, mais en ne concédant du terrain que pas à pas.

A l’heure actuelle, la direction propose oralement de repousser la réorganisation d’Asnières de 2 ans (la dernière réorganisation date de 2010) et de donner une prime de 1700 euros bruts par agents en compensation de la délocalisation, alors que les grévistes exigent un engagement écrit d’une réorganisation repoussée de 5 à 8 ans et une prime de 5000 euros nets. Elle a engagé la discussion sur le nombre d’emplois à supprimer ou non à Malakoff-Vanves mais sans discuter d’une baisse du nombre de suppressions de tournées alors que c’est une des données essentielles du problème. Lors de la négociation d’aujourd’hui, la direction a évoqué oralement la possibilité de passer de 7 à 5 suppressions de tournées à Colombes. Concernant les intérimaires, depuis la semaine dernière la direction accepte de discuter de leur embauche en CDI, mais sans préciser combien ni quand... Aucune de ces propositions n’a été faite par écrit, et elles ne concernent pas tous les bureaux touchés par le conflit.
Voilà pourquoi les grévistes restent mobilisés, et prêts à utiliser tous les moyens nécessaires pour augmenter le rapport de forces.

Aidez les grévistes à tenir : envoyez vos chèques à l’ordre de SUD Poste 92, à envoyer à

SUD Poste 92

51 rue Jean Bonal 92250 La Garenne-Colombes

mention « Solidarité grévistes » au dos

Ou faites un don en ligne sur : https://www.yoongo.com/fr-c-caisse-de-greve-des-postiers-du-92