[RSS] Twitter Youtube Page Facebook de la TC

Actualités et analyses [RSS]

Lire plus...

Newsletter

Twitter

Résumé des 42è et 43è jours de grève des postiers du 92

lutte-de-classe

Brève publiée le 22 juin 2016

Tweeter Facebook

Les brèves publiées dans cette rubrique « Informations et analyses » le sont à titre d'information et n'engagent pas la Tendance CLAIRE.

Résumé du 42ème jour de grève des postiers du 92 (lundi 20 juin 2016)

Remise de la solidarité financière par les camarades de la CGT Goodyear, Air France Info’Com et du Livre : un grand moment de solidarité

Ce lundi matin, une prise de parole a été faite à Asnières pour informer les non-grévistes de la tenue d’une audience de négociation le jour même avec le directeur départemental lui-même (qui en temps normal ne daigne pas y participer) et pour dénoncer l’attitude scandaleuse de la Poste au niveau des paies : une vingtaine de grévistes n’ont en effet pas touché un seul centime sur leur paie de juin ! Les grévistes ont été clairs : même si les patrons essaient de nous affamer, notre solidarité sera plus forte, et nous ne céderons pas !

Après que les grévistes de Fontenay, Colombes, Issy, Malakoff-Vanves et Gennevilliers ont rejoint les Asniérois, les grévistes ont accueilli Mickaël Wamen de la CGT Goodyear, Romain Altmann de la CGT Info’Com et une délégation du collectif des étudiants en lutte de l’Ecole Normale Supérieure. Au nom de la CGT Info-‘Com, de la CGT Goodyear, de la CGT Air France et du syndicat Syndicat des imprimeries parisiennes (SIP)-CGT, un chèque de 15 000 euros a été remis aux postiers du 92, les étudiants de l’ENS remettant quant à eux 2 500 euros.

Cette remise d’une somme importante pour la caisse de grève constitue bien évidemment un coup de main financier tout à fait significatif. Mais ce geste signifie aussi que de nouveaux liens de solidarité se sont tissés à la faveur de la mobilisation actuelle, des liens qui dépassent les frontières entre secteurs et qui dépassent les étiquettes syndicales. La rencontre entre les grévistes, soutenus pas SUD Poste 92, et les camarades de la CGT a été l’occasion d’un véritable échange concernant le sens de notre combat commun : contre la loi Travail, contre le gouvernement et pour une société où les travailleuses et les travailleurs aient la possibilité de vivre sans être exploités. Ce sont non seulement des représentants syndicaux mais aussi plusieurs grévistes qui se sont exprimés à cette occasion.

Les grévistes sont sortis de cette rencontre encore plus déterminés et convaincus de la justesse de leur lutte !

Résumé du 43ème jour de grève des postiers du 92 (mardi 21 juin 2016)

Interventions multiples dans les bureaux et bilan des négociations d’hier

Aujourd’hui, les grévistes sont intervenus dans plusieurs bureaux. Une prise de parole a eu lieu à Neuilly, avec une écoute extrêmement attentive de l’ensemble des collègues. La discussion a révélé que la direction essayait de regagner le terrain perdu suite à la victoire de la grève de l’hiver dernier, où les Neuilléens avaient annulé une délocalisation du servie Cedex, conservé le samedi sur deux de repos, réduit le nombre de suppressions de tournées et obtenu 25 embauches en CDI ( !). La direction a menacé de sanctions les facteurs qui à l’avenir assisteraient aux prises de parole pendant le Tri Général.

A Clichy, c’est une réunion du personnel qui a eu lieu suite à la rpise de parole de la semaine dernière. La quasi-totalité des facteurs y a assisté. Les agents y ont établi des revendications concernant le sous-effectif chronique, et exigent des éclaircissements concernant le futur de leur site : en effet, suite à la grève de l’hiver dernier aux côtés de Neuilly, la délocalisation avait été annulée et la réorganisation suspendue. Mais la transparence sur les projets de la direction est loin d’avoir été faite, et les agents exigent que jeudi matin le directeur rende des comptes. Ou alors, les agents risquent bien de faire grève !

La réunion du personnel qui a eu lieu à Montrouge suite à la prise de parole de vendredi dernier a été plus difficile : le bureau a subi une réorganisation très violente, avec un certain nombre d’agents qui rentrent de tournée tous les jours après leur fin de service et qui emportent plus de 100 recommandés par jour, et avec une personnel qui n’a pas réglé certains différends concernant l’attitude à adopter vis-à-vis de l’encadrement. C’est seulement une minorité combative du bureau qui a assisté à la réunion, mais grâce à cette réunion, un plan de bataille a été établi pour regrouper les forces du bureau pour espérer repasser à l’offensive.

L’AG des grévistes a été l’occasion de faire un compte-rendu de l’audience avec le directeur départemental de lundi, qui a plus fourni l’occasion à ce dernier de jauger la détermination des grévistes suite aux paies à 0 plutôt qu’une véritable discussion sur les revendications. Cependant, la direction s’est engagée par écrit à fournir pour la première fois depuis le début de la grève un protocole de fin de conflit d’ici demain. Lors de l’AG, une discussion a également eu lieu sur l’importance de la participation à la manifestation de jeudi prochain, notamment suite à la tentative de la part du gouvernement de l’interdire : c’est notre droit à manifester que nous défendons en plus de nous battre contre la Loi Travail en descendant dans la rue jeudi !

AIDEZ-LES à TENIR, nouvelle adresse pour la caisse en ligne

https://www.yoongo.com/fr-c-nouvelle-caisse-de-greve-des-postiers-du-92-en-lutte-depuis-le-10-mai-2016

OU envoyez vos chèques à l’ordre de SUD Poste 92 à :

SUD Poste 92

51 rue Jean Bonal 92250 La Garenne-Colombes

mention « Solidarité grévistes » au dos

N’hésitez pas à consulter la page facebook, mise à jour quotidiennement :https://www.facebook.com/sudposte.hautsdeseine/