[RSS] Twitter Youtube Page Facebook de la TC

Actualités et analyses [RSS]

Lire plus...

Newsletter

Twitter

Communiqué du NPA Lille sur la répression du 28 juin

NPA Violences-Policières

Brève publiée le 30 juin 2016

Tweeter Facebook

Les brèves publiées dans cette rubrique « Informations et analyses » le sont à titre d'information et n'engagent pas la Tendance CLAIRE.

La répression le 28 Juin 2016 à Lille

Dans le cadre de la mobilisation contre la loi Travail, la journée a commencé par une action de blocage d'un carrefour à l'entrée de Lille par une centaine de militant-e-s syndicaux et du mouvement social.

Pour la dispersion, les forces de police ont commencé à charger tout en faisant les sommations. 8 arrestations ont eu lieu à ce moment là.

Ensuite pour la 11ème journée de manifestation entre 3000 et 4000 personnes étaient toujours là pour exiger le retrait de la loi, encadré-e-s par des rangées de membres de la brigade anti criminalité. De nombreux contrôles d'identité ont abouti à une 9ème arrestation avant le départ du cortège franco-belge.

A la suite de la manifestation, plusieurs centaines de manifestant-e-s se sont rendu-e-s au commissariat central de Lille pour exiger la libération de nos camarades à l'appel de la CGT et de Solidaires.

Dans un premier temps, une délégation de la CGT a été reçue seule, la police refusant la présence de délégué-e-s de Solidaires. Une militante CGT et un mineur ont été relâché-e-s à ce moment.

Ensuite le rassemblement a été sommé de quitter les lieux. Malgré un retrait des manifestant-e-s en bon ordre et l'annonce au micro de la dispersion dans le calme, les compagnies de CRS ont décidé de charger les manifestant-e-s avant les sommations d'usage. 5 autres manifestant-e-s ont été arrêtés et un camarade blessé au crane par un coup de matraque.

Le 29/06 au soir aucun-e autre camarade n'a été libéré-e.

Le NPA Lille exige la libération immédiate de l'ensemble des manifestant-e-s arrêté-e-s et l’arrêt de toute poursuite dans le cadre de la lutte contre la Loi travail qui depuis 3 mois est rejetée par la majorité de la population. Nous refusons toute violence policière contre le mouvement social à Lille comme ailleurs.

Non à la Loi Travail et pour son retrait immédiat sans concession.