[RSS] Twitter Youtube Page Facebook de la TC

Actualités et analyses [RSS]

Lire plus...

Newsletter

Twitter

Le NPA prépare sa rentrée politico-sociale

NPA Poutou2017 UDT

Brève publiée le 24 août 2016

Tweeter Facebook

Les brèves publiées dans cette rubrique « Informations et analyses » le sont à titre d'information et n'engagent pas la Tendance CLAIRE.

L'université d'été du NPA a lieu du mardi 23 au vendredi 26 août.  archives npa L'université d'été du NPA a lieu du mardi 23 au vendredi 26 août. archives npa L'utilisation de l'article, la reproduction, la diffusion est interdite - LMRS - ©Photothèque Rouge/Franck Houlgatte

L'université d'été du Parti anticapitaliste s'ouvre ce mardi 23 août et jusqu'à vendredi à Port Leucate (11) avec Olivier Besancenot, Philippe Poutou, Christine Poupin mais aussi Edwy Plenel ou François Ruffin. Au programme des ateliers et des débats sur la loi Travail, les kurdes, les questions écologiques, l'état d'urgence... Le tout sur fond de rentrée sociale et de perspective présidentielle.

En cet été marqué par l'attentat du 14 juillet, le passage en force de la loi Travail et la polémique stérile sur le burkini, les sujets de conversation ne manqueront pas à Port Leucate (Aude). A partir de demain et jusqu'à vendredi, le NPA y organise comme chaque année son université d'été. L'occasion de préparer une rentrée politico-sociale qui s'annonce mouvementée à huit mois de l'élection présidentielle.

"C'est l'occasion d'échanger, de débattre, de montrer qu'il existe des alternatives à gauche, qu'un autre monde est possible", résume Martine Granier, porte-parole héraultaise d'un parti anticapitaliste qu'elle présente en voie de redressement, quatre ans après le départ de nombreux militants. "On s'est reconstruit avec de nouveaux adhérents comme des syndicalistes de Sanofi. Dans la situation de difficulté globale que rencontre la gauche en France, on est plutôt pas mal", estime Martine Granier.

Cette année outre la présence des ex-candidats à la présidentielle Olivier Besancenot (2002 et 2007), Olivier Poutou (2012) et de la porte-parole Christine Poupin, des invités de marque seront présents. Le journaliste Edwy Plenel viendra débattre avec François Ruffin, le rédacteur en chef de Fakir et réalisateur du film "Merci Patron", sur la nécessaire construction d'un projet d'émancipation basé sur l'égalité et la solidarité. Avec Usul, vidéaste, chroniqueur et membre co-fondateur de #OnVautMieuxQueCa la question de la place des nouveaux médias dans l'engagement sera aussi évoquée.

Edwy Plenel et François Ruffin

Du beau monde aussi sur les sujets internationaux avec la présence des dirigeants anticapitalistes de Grande-Bretagne Fred Leplat (Socialist resistance) et Joseph Choonara (Social workers party), des USA avec Joanna Misnik (Solidarity) ou encore du Vénézuéla avec le militant syndical et politique Stalin Perez Borges. "Il y a beaucoup à dire sur la montée de l'extrême droite en Europe, le Brexit ou la société de consommation qui pousse à l'individualisme", évoque Martine Granier.

Sur le plan national, le "climat délétère" et les idées nauséabondes du FN que le NPA considère alimentés par la "pseudo gauche" incarnée par Manuel Valls, feront aussi l'objet d'échanges. Mais le coeur des discussions sera davantage consacré au volet social. "Il faut montrer qu'on n'a pas baissé les bras sur la loi Travail", persiste Martine Granier. "On a besoin de renouer avec tous ces gens qui se sont mobilisés contre les régressions et qui aujourd'hui se retrouvent orphelins".

Reste à savoir si le NPA qui dénonce depuis toujours le "système présidentialiste" de la Ve République décidera de sa stratégie en vue de mai 2017 dans l'optique d'une possible primaire à gauche.

Rémy Cougnenc