[RSS] Twitter Youtube Page Facebook de la TC

Actualités et analyses [RSS]

Lire plus...

Newsletter

Twitter

Et soudain, le traître Gayssot refait surface et soutient Valls

Brève publiée le 10 janvier 2017

Tweeter Facebook

Les brèves publiées dans cette rubrique « Informations et analyses » le sont à titre d'information et n'engagent pas la Tendance CLAIRE.

http://www.editoweb.eu/nicolas_maury/Et-soudain-le-traitre-Jean-Claude-Gayssot-refait-surface-et-soutient-Manuel-Valls_a11478.html

Dans la famille des liquidateurs du PCF, après Robert Hue, je demande Jean-Claude Gayssot. Le nouveau soutien de poids de Manuel Valls pour la primaire socialiste

Et soudain, le traître Jean-Claude Gayssot refait surface et soutient Manuel Valls

Pour ceux qui n'ont pas connu Jean-Claude Gayssot, biographie des sales coups de l'ancien Ministre de l'Équipement, des Transports et du Logement du gouvernement de Lionel Jospin (1997-2002) : 

- Régionalisation des services TER de la SNCF, qui permet aujourd'hui, dans 5 régions de faire entrer des concurrents privés sur les lignes régionales. 

- Privatisation d'Air France en ouvrant le capital aux investisseurs privés « pour relancer l'entreprise ». 

- Côté SNCF, Jean-Claude Gayssot a appliqué la loi Pons, que le Parti Communiste avait âprement combattue, qui ouvre la voie à l’éclatement de l’entreprise avec la création de RFF (Réseau Ferré de France). Il a fait adopter les directives européennes du « 1er paquet ferroviaire » programmant la mise en concurrence du fret. 

- Soutien à la privatisation de France Telecom. 

- Privatisation de la société publique Autoroutes du Sud de la France (ASF) en ouvrant le capital de 50% au groupe Vinci. Et aujourd'hui le PCF mène campagne pour que les autoroutes soient renationalisées. 

- Fin de la spécialité géographique de la RATP pour préparer la mise en concurrence de son réseau.

Un tel bilan fera tomber le PCF à 3,37% des voix lors des élections présidentielles de 2002. Et depuis c'est toujours la crise. 

Enfin, comme Robert Hue, il fallait liquider le PCF 

Depuis la mi 2007, il prône la fin du PCF et travaille dans ce but avec des socialistes et autres hommes de gauche anti-libéraux à la création d'un nouveau parti ou mouvement à la gauche du PS. 

Dans le cadre des élections régionales de mars 2010, Jean Claude Gayssot, en désaccord avec les communistes de la région Languedoc-Roussillon se présente, (avec 3 autres communistes, élus régionaux sortants attachés à leurs sièges) sur une liste de Georges Frêche (ex-PS). 

Le 4 mai 2010, le Conseil départemental de l'Hérault considère dans une motion: "Que J-C Gayssot ne peut s'exprimer au nom du Parti communiste français et qu'il s'est mis lui-même en dehors du Parti par ses prises de décisions et positions". 

Aujourd'hui, il soutient Manuel Valls.