[RSS] Twitter Youtube Page Facebook de la TC

Actualités et analyses [RSS]

Lire plus...

Newsletter

Twitter

Solidarité contre les violences d’Etat

Adama Violences-Policières

Brève publiée le 22 janvier 2017

Tweeter Facebook

Les brèves publiées dans cette rubrique « Informations et analyses » le sont à titre d'information et n'engagent pas la Tendance CLAIRE.

http://www.zones-subversives.com/2017/01/solidarite-de-classe-contre-les-violences-d-etat-editorial.html?utm_source=flux&utm_medium=flux-rss&utm_campaign=politics

Tête haute le regard fixé sur l'ennemi, Assa Traoré continue le combat. La sœur du jeune Adama, tué par la police en juillet 2016, attaque tranquillement l’Etat et ses violences. La lutte autour d’Adama est devenue emblématique d’une opposition entre les classes populaires et l’Etat français.

Les sectes gauchistes n’ont pas pu récupérer la mort d’Adama pour servir leur boutique. C’est la famille d’Adama qui garde le contrôle de la lutte sans s'afficher aux côtés des racialistes du PIR ou de la franchouillardise républicaine de Mélenchon. En période électorale, l’autonomie politique est suffisamment rare pour être soulignée. Cette lutte s'inscrit dans la démarche du Mouvement Immigration Banlieue qui s'appuie sur l'auto-organisation à l'échelle locale pour remettre en cause les institutions de la police et la justice.

Les cibles sont clairement identifiées : du pouvoir local au sommet de l’Etat. Les proches d’Adama attaquent la mairie UDI Nathalie Groux qui tente d’étouffer un crime policier. Les évènements et manifestations dans la ville sont ouvertement interdites à Beaumont. L’UDI en région parisienne peut être considérée comme une organisation clientéliste et semi-mafieuse. Le boss de l’UDI cogère sa ville de Bobigny avec les gangs locaux et subventionne les islamistes. Ce qui ne l'empêche pas de cracher tout son racisme contre les luttes ouvrières. A Beaumont, Nathalie Groux multiplie les pressions, menaces et intimidations. On est plus proche d’un film de Scorcese que du centrisme mou version Méhaignerie. Les pouvoirs locaux ont même expédié les frères d’Adama jusqu’en prison, en espérant les faire taire.

Ensuite, la mort d’Adama fait écho dans toute la France. Les violences d’Etat et la répression des classes populaires pour étouffer leur révolte existent partout. Justice, police, pouvoirs publics font partie du même mécanisme de l’Etat. A Montpellier, la répression des révoltes sociales s'intensifie. Des personnes en lutte contre la Loi Travail et son monde ont été arrêtées et tabassées par la police. Elles ont ensuite été condamnées entre 6 mois et 1 an de prison avec sursis. Jules Panetier subit toujours des menaces et intimidations policières, après un séjour de plusieurs mois en prison. La répression policière veut faire plier toutes les personnes qui se révoltent contre l’ordre social.

La lutte de la famille d’Adama porte également la lutte des quartiers populaires contre les pouvoirs publics. A Montpellier, la Tour d’Assas est en lutte contre le bailleur social local. L’ACM est toujours géré selon les méthodes de Georges Frêche, désormais appliquées par Philippe Saurel qui concentre tous les pouvoirs. Des habitantes multiplient les rassemblements et manifestations pour un logement décent et pour améliorer leurs conditions matérielles. La question du logement et de la précarité, bien au-delà des banlieues, concerne tous les exploités. Seule la solidarité de classe peut permettre de lutter contre l’Etat et la misère.

Ce numéro se penche sur la théorie de Karl Marx et sa critique du monde marchand. Rosa Luxemburg s'inscrit dans cette filiation pour insister sur l'auto-organisation des prolétaires.

Ensuite, c'est la culture mainstream qui est observée. La télévision française illustre tous les travers de cette industrie culturelle. La musique formatée et ses usines à tubes imposent également conformisme et standardisation.

Au contraire, la révolte poétique de Tristan Tzara aspire à libérer la créativité.Benjamin Péret s'inscrit dans cette tradition pour mieux relier révolte poétique et politique. Carmine Mangone renouvelle la critique sociale à travers un regard poétique et libertaire.

Enfin, la critique de l'ordre moral permet d'attaquer le patriarcat. Le regard sur la pornographie révèle une répression sexuelle qui perdure. Au contraire, les séries américaines montrent de nouvelles formes de sexualités et remettent en cause les préjugés. Mais ce sont les luttes féministes qui permettent réellement de remettre en cause l'ordre moral et patriarcal. La destruction du monde marchand doit s'accompagner d'une transformation de tous les rapports sociaux et de l'ensemble des relations humaines.

Sommaire n° 27 :

Théorie marxienne 

Karl Marx, théoricien et révolutionnaire

Rosa Luxemburg et le socialisme démocratique

Culture mainstream

L'idéologie de la télévision française

Musique formatée et tubes planétaires

Poètes insurgés

La poésie dadaïste de Tristan Tzara

Benjamin Péret, surréaliste et révolutionnaire

L’insurrection poétique de Carmine Mangone

Révoltes contre l'ordre moral

Les féministes contre la morale sexuelle

Pornographie et norme morale

Sexualités féminines dans les séries