[RSS] Twitter Youtube Page Facebook de la TC

Actualités et analyses [RSS]

Lire plus...

Newsletter

Twitter

30.000 lycéens du Grand-Est doivent s’équiper d’un ordinateur pour la rentrée

Brève publiée le 11 août 2017

Tweeter Facebook

Les brèves publiées dans cette rubrique « Informations et analyses » le sont à titre d'information et n'engagent pas la Tendance CLAIRE.

https://www.francebleu.fr/infos/education/lyceens-du-grand-est-doivent-s-equiper-d-un-ordinateur-pour-la-rentree-1501769120

Cinquante lycées de la région Grand-Est passent au tout-numérique à la rentrée. Finis les manuels scolaires en version papier. Des parents d'élèves s'opposent à cette décision du conseil régional à cause du coût qu'elle représente pour les familles.

Dans 50 lycées de la région Grand-Est (voir liste ci-dessous), les manuels scolaires ne seront disponibles que sur ordinateur dès cette rentrée 2017. Le conseil régional du Grand-Est compte progressivement élargir ce nouveau dispositif à l'ensemble des 355 établissements de la région d'ici 2021. Le passage au tout-numérique permet de réduire le poids des cartables, d'avoir accès à des manuels mis à jour sans devoir racheter un logiciel et de bénéficier de ce contenu gratuitement puisque la Région le prend en charge. A la fin du déploiement, les 218.000 élèves du Grand-Est pourront également accéder à un même espace numérique de travail.

Un ordinateur dans la liste de fournitures

Le remplacement des manuels scolaires imprimés par les livres numériques nécessite de disposer d'un ordinateur. Bien sûr, un élève peut utiliser son ordinateur personnel. Des parents comme Marcel, dont la fille rentre au lycée agricole de Rethel en septembre, préfère s'équiper d'un autre portable pour des questions d'assurance et de responsabilité en cas de casse. Le Conseil régional a conclu un marché pour proposer aux familles trois modèles à tarif négocié : une tablette avec clavier à 372 euros, un ordinateur portable à 452 euros ou un autre à 1056 euros.

Pour les foyers gagnant moins de 6.000 euros mensuels, le Conseil régional accorde une aide. Elle couvre la moitié du prix pour la tablette mais ne dépasse pas 225 euros pour les ordinateurs portables. Selon le modèle, le reste à charge pour les familles va de 186 à 831 euros. Plus de 13.000 commandes ont été passées via le Conseil régional.

Selon les ressources de la famille, les performances du matériel ne seront par les mêmes. "C'est classique pour tous les usages", plaide Véronique Laurent, la directrice des lycées au conseil régional du Grand-Est. "Quand un lycéen achète du matériel scolaire classique, il y en a déjà qui ont des choses plus développées que d'autres. Après, c'est un choix des parents".

Une pétition pour la gratuité et contre la fin du livre papier

La Fédération des Conseils de Parents d'Elèves a lancé une pétition qui sera remise à la rentrée au Conseil régional, aux directions d'académie avec copie au Ministère de l'Education nationale. La FCPE revendique déjà plusieurs milliers de signatures. La présidente nationale de la fédération de parents d'élèves, l'Ardennaise Liliana Moyano, demande à la Région de financer l'intégralité de l'équipement informatique pour les familles et prône un usage mixte de l'ordinateur et du manuel imprimé.

L'inégalité des ressources n'est pas l'unique argument de la représentante des parents d'élèves : "Tous les contenus pédagogiques ne sont pas disponibles en numérique. Il faut prévoir la formation des enseignants. Par ailleurs, des études sur la santé montrent qu'une trop forte pratique des écrans n'est pas une bonne chose". Pour Liliana Moyano, le Conseil régional du Grand-Est doit revoir sa copie.

La direction des lycées au conseil régional du Grand-Est assure que tous les manuels seront disponibles à la rentrée, les travaux dans les établissements pour installer plus de 2000 bornes WIFI seront terminés. Enfin, le passage au livre numérique ne signifie pas que les stylos et le papier disparaîtront. Les élèves ne passeront pas l'intégralité de leur temps d'enseignement devant leur écran et lorsqu'ils seront en cours, l'enseignant pourra aussi utiliser un tableau numérique interactif pour reposer les yeux de ses élèves.