[RSS] Twitter Youtube Page Facebook de la TC

Actualités et analyses [RSS]

Lire plus...

Newsletter

Twitter

Centre des finances publiques de Paris 9e : victoire pour des salariées du nettoyage

lutte-de-classe

Brève publiée le 23 août 2012

Tweeter Facebook

Les brèves publiées dans cette rubrique « Informations et analyses » le sont à titre d'information et n'engagent pas la Tendance CLAIRE.

http://www.lutte-ouvriere-journal.org/?act=artl&num=2299&id=18

Dans les services des finances publiques, depuis de nombreuses années le ménage n'est plus assuré, la plupart du temps, que par des sociétés de nettoyage extérieures. Ces sociétés sont bien connues pour être âpres au gain aux dépens des salariés. À Paris, dans les Centres de finances publiques, c'est la société TFN (Technique française du nettoyage) qui, après avoir racheté la branche nettoyage de Veolia, est titulaire du marché.

En juin dernier, elle a voulu faire renvoyer deux salariées qui travaillaient pour elle depuis plus de deux ans. Elles ont appris verbalement sans aucune explication qu'il était mis fin à leur CDD. Ces deux salariées, embauchées à temps partiel, quelques heures par jour et pour environ 500 euros mensuels, n'ont pas accepté et elles ont contacté des militants syndicaux du Centre des finances publiques. Face à cette injustice et au mépris avec lequel TFN considère son personnel, la solidarité s'est rapidement organisée.

Tout d'abord, les deux salariées ont décidé de revenir sur leur lieu de travail alors que la société les avait fait renvoyer. Et pendant plusieurs jours les deux salariées du ménage et des militants syndicaux du Centre se sont retrouvés sur le lieu de travail pour faire pression sur l'employeur. Deux pétitions intersyndicales réclamant leur embauche en CDI ont ensuite été massivement signées par environ 200 personnes, agents des finances publiques mais aussi des inspecteurs du travail qui viennent déjeuner sur le site.

Fortes du soutien des militants syndicaux et de leurs collègues, chaque jour les deux salariées sont revenues. Et cela jusqu'à ce que la direction de TFN finisse par céder et les embauche, l'une en contrat à durée déterminée et l'autre en contrat à durée déterminée avec promesse d'embauche en CDI ultérieurement.

Ces embauches sont une véritable victoire pour ces salariées précaires ainsi que pour leurs autres camarades de TFN et pour tous les collègues du Centre des finances. Et pour la rentrée de septembre, il est question de se revoir tous ensemble, tant le mécontentement est grand à cause de la faiblesse des salaires et à cause des conditions de travail des travailleurs de TFN.

Correspondant LO