[RSS] Twitter Youtube Page Facebook de la TC

Actualités et analyses [RSS]

Lire plus...

Newsletter

Twitter

Grève historique au musée Grévin

lutte-de-classe

Brève publiée le 7 octobre 2012

Tweeter Facebook

Les brèves publiées dans cette rubrique « Informations et analyses » le sont à titre d'information et n'engagent pas la Tendance CLAIRE.

(Le Parisien) Du jamais-vu depuis cent trente ans. Hier, le musée Grévin a vécu sa toute première grève. Les touristes pouvaient toutefois pénétrer dans l’antique maison baroque, moyennant l’habituel ticket d’entrée de 22 € et déambuler comme d’habitude parmi la ribambelle de people en cire. A l’entrée pourtant, boulevard Montmartre, les visiteurs étaient accueillis en fanfare par un petit comité syndical bruyant, sous les klaxons et les drapeaux de la CGT.

La direction reste de marbre

« Nous réclamons une modification du management, revendique Mohammed Sogoba, délégué CGT. Nous demandons également un salaire minimum de 1 700 € et la mise en place d’une prime d’ancienneté. » Le syndicaliste, qui au bout de dix ans d’ancienneté comme agent d’accueil gagne 1200 € net, dénonce « un management répressif et du stress au travail ».

Béatrice Christofari, directrice du musée Grévin, s’étonne : « Nous avons eu une réunion pour aborder la question du stress et avons fait parvenir à nos employés un questionnaire auquel ils peuvent répondre de manière confidentielle. » « Ce sont 8 salariés grévistes sur 45 », souligne-t-elle par ailleurs.

Reste que Brad Pitt et sa nouvelle voisine, Penélope Cruz, ont peut-être quelques soucis à se faire. Mohammed Sogoba a prévenu la direction et menace d’une deuxième grève : « Si on n’obtient pas gain de cause, on remet ça aux vacances de la Toussaint. » En attendant, le musée reste ouvert.