[RSS] Twitter Youtube Page Facebook de la TC

Actualités et analyses [RSS]

Lire plus...

Newsletter

Twitter

Communiqué de la CGT PSA St Ouen

CGT lutte-de-classe PSA

Brève publiée le 23 janvier 2013

Tweeter Facebook

Les brèves publiées dans cette rubrique « Informations et analyses » le sont à titre d'information et n'engagent pas la Tendance CLAIRE.

Contrairement à ce que nous pouvons lire ici ou là, la venue des ouvriers en grève d’Aulnay à l’usine de Saint-Ouen s’est passée dans les meilleures conditions possibles. Les ouvriers d’Aulnay souhaitaient s’adresser aux ouvriers de Saint-Ouen pour leur dire les raisons de leur grève et ce qui menace l’ensemble des salariés de PSA avec l’accord de « compétitivité » que veut mettre en place PSA comme Renault. Et c’est ce qu’ils ont fait.

Il n’y a eu aucune déprédation ni aucune violence. Des journalistes de télévision étaient présents et ont filmé leur visite. Les vidéos mises en ligne montrent quelle était l’ambiance, à l’opposé des déclarations hystériques de la direction de PSA.

Les discussions ont été nombreuses entre les ouvriers d’Aulnay et ceux de Saint-Ouen, dans tous les ateliers où les grévistes ont pu s’adresser à eux dans les salles de réunion de chaque atelier.

Un tract à entête de 4 syndicats très minoritaires du site a été distribué dans l’usine lundi. Il traitait les grévistes d’Aulnay de « casseurs », voire de « terroristes ». Ce tract a été très mal perçu par les ouvriers qui savent mieux que quiconque comment ça s’est passé. Le responsable CFDT du site a expliqué à ses collègues qu’il avait été « piégé » par téléphone et n’avait pas lu le tract quand il a donné son accord. Des militants FO ont aussi fait part de leur désaccord à leur responsable.

Pour information, deux des quatre syndicats signataires ne sont pas représentatifs sur le site, n’ayant recueilli sur 629 votants que :

CFDT : 12 voix, CFTC : 17 voix.

Pour les autres, reconnus représentatifs :

CGC : 23 voix FO : 108 voix.

Les syndicats non-signataires de ce tract anti-grévistes :

CGT : 259 voix dont plus de 52% au collège ouvrier.

SIA : 213 voix.

La CGT, premier syndicat du site, affirme que ce qui a été dit dans ce tract et le communiqué qui s’en est suivi ne représente pas du tout ce qui s’est passé, ni ce qu’en disent les salariés qui, loin de ces élucubrations hystériques, s’inquiètent des 65 suppressions d’emploi prévues sur le site et de la volonté de PSA de remettre en cause leurs droits dans un futur accord annoncé par PSA.

La CGT du site de Saint-Ouen exprime son entier soutien aux ouvriers d’Aulnay en grève pour ne pas se retrouver au Pôle Emploi et tient à exprimer son respect devant ces collègues qui relèvent la tête.